«

»

Sep 05

Imprimer ce Article

Avoir raison ou être heureux ?

Love wayne dyer 1Avoir raison ou être heureux ? Telle est la question. Dans « Wayne Dyer… Merci pour l’orange », je vous promettais une suite. La voici 😀 Le quid des émotions qui font surface, lorsque l’on nous presse comme un citron (ou une orange). J’ai lu quelques commentaires sur Facebook, sous le post original de l’orange de Wayne, qui disent que le but ne devrait pas être de s’en débarrasser, parce qu’elles sont des émotions à part entière et devraient donc pouvoir être exprimées. Ce n’est pas le propos de Wayne Dyer. Et il serait le premier à dire que, oui, si l’émotion surgit, exprimez-là. Mais bon, sujet pertinent: que penser des émotions de colère, culpabilité… Pourquoi n’inviter que de l’amour ? Si l’autre me manque de respect ? Vous voulez mon avis? Oui, non? je vous le donne quand-même.

Ce que vous résistez, persiste

Acceptez ce qui vient et puis libérez.Comment ? en ne posant aucun jugement sur ce qui se présente, en l’observant passer comme un nuage dans le ciel. (Podcast à ce sujet avec exercices: lorsque la baignoire déborde) Wayne disait simplement que ce qui fait surface, vient de l’intérieur et qu’il est possible de choisir ce qui entre et donc ce qui sort.

Pourquoi ? Pourquoi n’inviter/n’exprimer que de l’amour ?

C’est vrai. Pourquoi favoriser l’amour au reste ? Mon avis. À prendre ou à laisser.

1. Les émotions découlent de vos pensées. Quand vous êtes en colère, c’est en réaction à… Ce n’est pas « naturel ». Ce n’est pas un ressenti/un feeling. La colère (ou la peur, la frustration…) n’est pas un état d’être. L’amour*, oui. (*Ou l’énergie à laquelle nous avons donné le nom arbitraire d’amour) Et lorsque vous vous laissez envahir par cette énergie appelée amour (qui Vous êtes en fait), il n’y a plus de place pour autre chose.
C’est simple et difficile à la fois. Simple parce qu’il suffit de le faire. Difficile parce que vous êtes programmé par vos croyances et donc programmé à réagir, depuis de nombreuses années. Cela demande de la pratique, encore et encore.

D’ailleurs, un peu avant de lire cette histoire d’orange, je venais moi-même d’exprimer de la frustration, en réaction à… et je m’en rends compte au moment où elle surgit et je me dis que c’est ridicule, car ça ne fait aucun bien. Alors, je respire et je redirige mon énergie/moi-même pour laisser sortir cette frustration.

Cela demande un peu de temps, de pratique et d’observation. Moi mon truc récurrent, c’est la frustration/l’impatience et ça ne sort que dans un certain contexte. Je vois un comportement/une croyance qui ne rend pas service à l’autre et parfois je le dis. L’autre accepte ou… pas. C’est à moi à accepter que chacun est là où il est et que peut-être ça lui sert. J’avoue, parfois, c’est dur de choisir de se taire parce que c’est comme voir quelqu’un se frapper la tête contre un mur, dire « j’ai mal » et recommencer. Peut-être qu’il l’aime son mur 😉 Mais voilà, pour moi, c’est identifié et c’est à moi de choisir autre chose et de choisir encore et encore s’il le faut. C’est le choix entre avoir raison ou être heureux !

Le truc: lorsque l’émotion monte (et la colère semble la plus populaire), faites-le lien avec ce qui précède. À quoi êtes-vous occupé de penser? À quoi réagissez-vous? … Est-ce Vrai?… Est-ce que cela vous fait du bien? …

L’émotion, c’est comme le nuage dans le ciel. Il apparait. Il prend une forme. Il change de forme. Il passe. Il se dissipe.

2. L’amour est une énergie dont la fréquence vibre plus haut que la colère, la peur… Et plus vous invitez des de hautes fréquences vibratoires en vous, plus vite vous manifestez/créez la vie que vous voulez.  C’est un phénomène physique. Pour faire simple, la métaphore qui me vient est celle-ci : c’est comme la matière. Elle peut se décliner en différentes formes, gaz, liquide, solide, vibrant à différentes fréquences. Ce qui est solide vibre plus bas (plus lentement) et est moins malléable. L’eau par contre coule, comme l’eau des rivières, celle de votre corps… Elle est plus flexible. J’y mets une goutte de colorant bleu et la voilà bleue. Bref, on pourrait dire que plus vous êtes fluide (eau) et léger (éther), plus facilement vous changez. Et si vous changez, votre réalité change.

Quelques suggestions pour augmenter votre fréquence vibratoire: méditer (méditation/visualisation journalière + podcast plénitude), soyez en contact avec la nature, apprenez le non-attachement, prenez le temps de respirer, pratiquer la gratitude (ça favorisera votre prospérité aussi), portez des pierres naturelles (si Belgique, je peux vous aider), entourez-vous de personnes dont l’énergie vibre déjà plus haut, écoutez des fréquences vibratoires de guérison, ou simplement imaginez votre fréquence augmenter (l’imagination c’est finalement le versant éthérique de l’action physique), etc.

Avoir raison ou être heureux ?

Enfin, il y a un avantage concret à libérer ce qui vous pèse (littéralement en fait puisque ces émotions sont denses et donc plus lourdes) : votre bien-être (plus léger, plus joyeux, plus libre) et vos relations/interactions. En consultation, je demande parfois au client de m’insulter. Ensuite je lui demande de me dire comment je devrais réagir à son insulte. Ce qu’il me dit est bien sûr indicateur d’où il se trouve. Je lui propose d’autres réponses (Et si au lieu de me vexer, j’en rigolais ?) et je lui montre comment ma façon d’être (que je choisis, au lieu de réagir au quart de tour) va influencer mon bien-être et une relation gagnante.

Et si l’autre vous manque vraiment de respect, je ne dis pas « souriez », mais choisissez votre bonheur et bien-être en coupant court à l’interaction, gentiment mais fermement. Par amour pour vous et aussi pour l’autre, parce que vous reconnaissez qu’il est là où il est et que c’est son choix, et en plus il vous donne l’occasion de vous réaffirmer.

Un bon podcast pour compléter votre information sur les émotions lourdes à gérer: arrêtez de vouloir être heureux (qui présente entre autres les possibilités derrière un truc lourd (émotion dense, situation type obstacle, santé), comme le travail personnel, la relation dysfonctionnelle avec une émotion…

À choisir, être heureux ou… ?  ♥

Héloïse De Smet

Code Name : PureNrgy. Sa devise : libre d’être. Sa mission : épanouir le monde un coeur à la fois. Ses valeurs : liberté, responsabilité, authenticité, amour. Ses atouts (à part un charme fou) : sérénité, vision holistique, super coach, compétences diverses en thérapie/hypnose/coaching/bien-être/développement personnel, background leadership et marketing. Ses armes fatales : état modifié de conscience, reprogrammation mentale, lois universelles. Pêché mignon : les mangues.

Lien Permanent pour cet article : http://purenrgy.com/avoir-raison-ou-etre-heureux/

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. anya

    merci pour cet article, il m’a fait du bien.
    Et pour le podcast de la baignoire, je me l’écouterai ce soir !
    anya Articles récents..Ma vie rêvée.My Profile

    1. Heloise De Smet

      Hey Anya,
      Avec grand plaisir ♥
      Prends bien soin de TOI.

  2. Jean-Pierre

    Bonjour, un article pleins de sens et pourquoi pas un début de réponses? En tout cas on se sent plus léger et le mot « harmonie » prends un sens en lisant toutes ces lignes ma foi bien utiles!! Un grand merci!

    1. Heloise De Smet

      Merci Jean-Pierre. ça me fait plaisir lorsque ce que je partage ouvre une fenêtre sur de nouveaux horizons ou simplement apporte une bouffée d’oxygène. Bon dimanche ☼

  3. Polina

    Laisser passer comme un nuage et rester spectateur : tu as exactement mis les mots sur la manière dont j’essaye de vivre les choses qui me dérangent et sur lesquelles je n’ai – temporairement – aucun pouvoir : si ce n’est celui de minimiser leur impact :).

    Une remise en place nécessaire pour la rentrée, je viens toujours me ressourcer chez toi en quête de réponses.

    1. Héloïse

      On pourrait dire alors que tu as le pouvoir de les laisser passer, sans t’y attacher 🙂 C’est génial ! ♥
      Merci Polina. Si ça t’apporte quelque chose, j’en suis plus que ravie! Le monde est si beau lorsqu’on le prend tel qu’il est et j’aime toucher l’autre et lui montrer que c’est possible.

  4. Ophélie

    Salut Héloïse,:-)

    Si on me pressait comme un citron, impuissance, frustration… un peu dans le même contexte que le tien 😉
    Après chacun son rythme et la reconnaissance que j’ai été lente à la détente… et cette phrase qu’on me répète souvent, tu sèmes des graines, même si aujourd’hui, elle ne va pas éclore, elle a été planté…
    On m’a aussi surnommée la secoueuse de cocotier… et c’est vrai des fois j’avoue, j’aime bien envoyer un cou du vent au cocotier, je ne ressens pas mon rôle à prendre des pincettes…
    Après faut aussi avouer que c’est pas si simple d’identifier si je le fais pour avoir raison?!? Mais en tout cas ça me rend heureuse de partager ce que j’ai traversé, pour peut-être inspirer d’autres à trouver leur jus!

    Bisous <3
    Ophélie Articles récents..La vérité sur le 21 décembre 2012My Profile

    1. Héloïse

      Hello Ophélie 🙂
      Hé hé, on se comprend alors!
      Je crois sincèrement que toi et moi partageons par amour. Sans doute parfois nous pouvons tomber dans le « j’ai raison » (ce qui peut créer plus de situations où l’on peut montrer que l’on a raison) et c’est l’alter-égo qui prend place (tu la joues « OK. Crois ce que tu veux, on est cool » et une part de toi va « j’ai raison de toute façon ») Mais partager, inspirer… Yep! c’est notre truc ♥ Bises lunaires & étoilées dans la douceur de cette fin septembre!

  5. Erika

    Bel article. Je choisis d’être heureuse définitivement, malgré la difficulté de prendre du recul si vite et de géré avec amour. J’ai bien que tu parles de gérer avec amour pour soi et pour l’autre.

    1. Héloïse

      Eh oui, c’est un choix. Libre arbitre. ♥
      J’adoooore la photo de ton nouveau site au fait! Je t’ai écris en privé au sujet du site.
      Bon succès et… much love Erika!

  6. Jordane

    On fait le choix d’être heureux, ce qui importe c’est la perception que l’on se fait de ce qui se passe dans la vie, il n’y a qu’à voir comment les enfants font.
    Ils passent du rire aux pleurs, et inversement, puis ça n’a plus d’importance car ils passent à autre chose.
    Passer à autre chose, voilà ce qui est important.
    Au fait, tu savais que Wayne Dyer est décédé depuis fin août ?
    Jordane Articles récents..Trouver sa voie grâce aux autresMy Profile

    1. Héloïse

      Tout à fait. Tout est une question de perception (et ça revient au choix). Et on passe sans s’attacher. Exactement!
      Oui, je savais 😉
      Be Happy Jordane ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse