«

»

Oct 15

Imprimer ce Article

Diffusion d’huiles essentielles en automne/hiver

Devenue minimaliste avec le temps, je n’ai pas emporté grand-chose avec moi en venant à Seattle l’automne dernier. Pourtant, s’il y a une chose qui me manque, c’est mon coffret d’huiles essentielles. J’ai emporté mes basiques (menthe poivrée, tea tree et citron). Mais les huiles essentielles de qualité sont plutôt chères ici. Or, avec l’hiver qui approche à grand pas, l’heure est la diffusion ! Par chance, j’ai trouvé un super diffuseur et humidificateur ultrasonique en solde + 30ml d’huile essentielle de sapin baumier 😀 C’est l’une de mes huiles coup de cœur découverte en 2015 et –coïncidence – c’est un sapin d’Amérique du Nord ! Comme quoi, le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas. J’étais déjà amoureuse de la nature du Pacifique Nord-Ouest avant d’y rencontrer l’amour 😉

Les huiles et moi, une histoire qui date

Je suis tombée dedans lors d’un atelier bien-être en 2002. En plein burnout (pour ne pas dire dépression), je me suis forcée à sortir de chez moi et surtout de ma zone de confort (le divan littéralement). À la fin de l’atelier, j’en ai profité pour demander conseil à la thérapeute et je suis repartie avec des Fleurs de Bach et un flacon d’huile essentielle de menthe poivrée. Migraines, chutes de tension… je manquais clairement d’ancrage.

Les effets se sont vite manifestés et un mois plus tard, je rejoignais l’école de santé holistique de Tina Russillo. Un programme de deux ans qui m’a apporté tant de choses sur le plan personnel et professionnel. Très vite j’ai intégré mes nouveaux acquis à ma pratique psychothérapeutique, mais surtout les huiles essentielles sont devenues mon go-to remède au quotidien. Usage topique, oral, olfactif, dans le bain, culinaire… et en diffusion dans la maison !

Les bénéfices de la diffusion

Pour peu que vous utilisiez un diffuseur qui ne brûle pas les molécules de l’huile essentielle (oubliez le brûle-parfum à la bougie), vous pourrez bénéficier de ses propriétés d’une façon non-invasive et sans risque de réaction cutanée. Et votre intérieur sentira bon !

15-30 minutes de diffusion suffisent à diffuser dans l’air les molécules de l’huile ou de la synergie d’huiles essentielles. Inutile de le laisser tourner durant des heures. Je me souviens de mon tout premier diffuseur… un cadeau de Noël, accompagné d’HE d’orange douce. Un excellent assainissant atmosphérique, mais aussi tonique digestif ! 3 heures de diffusion en continu plus tard, j’en étais malade.

NB: La plupart des HE sont déconseillées durant les 3 premiers mois de la grossesse voire jusqu’après l’allaitement !

Le grand PLUS du diffuseur ultrasonique

C’est un mode de diffusion à froid et donc l’HE ne brûle pas –toutes ses propriétés sont préservées – et comme ça passe par un volume d’eau, le diffuseur sert aussi d’humidificateur. Ce qui est génial si vous utilisez le chauffage central en hiver (ou la clim en été). Vous pouvez donc l’utiliser sans HE si vous souhaitez uniquement augmenter le taux d’humidité de l’air.

Après quelques jours d’utilisation, notre peau asséchée a retrouvé son hydratation et fini le nez bouché. C’est devenu un indispensable chez nous en hiver ! J’ai trouvé le mien en promo sur Amazon.com pour 39$. Et ils le vendent aussi en ce moment sur Amazon.fr pour 35.99 euro

Diffuseur d’Huiles Essentielles 400ml Humidificateur Ultrasonique à Brume avec 7 Couleurs Lumières LED 4 Réglages de Minuterie 2 Modes de Vaporisation et Arrêt Automatique

Mon seul regret, c’est le plastique (qui donne l’illusion du bois) mais je suis 100% satisfaite de la qualité pour le prix ! Et tous nos amis et clients airbnb veulent savoir où se le procurer!

Savoir ce que vous achetez

Vous pouvez acheter des synergies toutes faites ou les composer vous-même. Ou utiliser une seule HE à la fois. En Europe, les étiquettes devraient indiquer le nom vulgaire en Français (et mieux : sa dénomination latine qui indiquera ainsi le genre, l’espèce, la sous-espèce, la famille). Par exemple, si le flacon affiche « lavande » ou « menthe », comment savoir de quelle variété il s’agit ? Mais aussi l’indication de la partie distillée (ex : aiguilles ou écorce…), l’origine, la culture (bio ou non), la méthode d’extraction (soit une distillation à la vapeur soit une extraction à froid pour les agrumes) et certainement le profil moléculaire (appelé chémotype).

Ce dernier est ESSENTIEL en aromathérapie, puisqu’il indique les molécules actives (ce qui permet en cas de doute sur l’usage de ne pas se tromper) À moins d’être aromathérapeute, vous pouvez sauter l’info chémotype, mais d’acheter des huiles sur lesquelles il est indiqué, atteste au-moins de son authenticité (une analyse au spectromètre de masse et au chromatographe a été réalisée)

Bien entendu, le flacon devrait indiquer qu’il s’agit bien de l’huile essentielle 100% pure (et non diluée) 😉

Quelques huiles à diffuser cet hiver

Ma favorite en ce moment, c’est le Sapin baumier ! Je diffuse quelques gouttes dans l’espace que nous louons sur Airbnb et tout le monde adore ! C’est comme entrer dans une forêt. Ce qu’en dit Aroma-Zone : « Cette huile essentielle au parfum résineux balsamique est merveilleuse en diffusion. Elle est traditionnellement réputée pour ses propriétés tonifiantes et conseillée pour le confort respiratoire, mais aussi pour le confort articulaire. »

Pour les agrumes, j’aime mélanger les HE d’orange douce, de mandarine et de bergamote. Détente et bonne humeur garantie pour parer au manque de lumière : )

Eucalyptus radié (plus doux plus les voies respiratoires que l’eucalyptus globuleux). Idéal pour désencombrer les voies respiratoires ou en prévention. Un must en hiver!

Et vous, diffusez-vous régulièrement des huiles essentielles? si oui lesquelles 🙂

 

Save

Save

Save

Save

Héloïse De Smet

Code Name : PureNrgy. Sa devise : libre d’être. Sa mission : épanouir le monde un coeur à la fois. Ses valeurs : liberté, responsabilité, authenticité, amour. Ses atouts (à part un charme fou) : sérénité, vision holistique, super coach & thérapeute en épanouissement personnel. Ses armes fatales : état modifié de conscience, reprogrammation mentale & énergétique. Pêché mignon : les mangues.

Lien Permanent pour cet article : http://purenrgy.com/diffusion-huiles-essentielles/

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Koalisa

    Comme toi j’utilise menthe poivrée et tea tree mais aussi eucalyptus radié et ravintsara pour les maux de gorge ! Bises 🙂
    Koalisa Articles récents..Matinée découverte à l’Atelier de la Crêpe à Saint MaloMy Profile

  2. Polina

    J’en utilisais déjà en complément de mon shampoing mais j’avoue que l’idée d’en diffuser dans l’appartement me plait de plus en plus …

  3. dall'angelo

    Je ne connaissais pas le sapin baumier et comme un peu de tonus me fera le plus grand bien en ce moment, je sens que je vais m’en procurer pour ajouter à mon mélange habituel …En tout cas, merci pour la découverte. C’est toujours bien agréable de lire tes billets Héloïse 🙂 et j’aime beaucoup celui-ci, bisou.

  4. Nell

    Oui, on peut dire que tu es tombée dans la marmite😉
    Moi, j’ai un peu lâché tout ça mais tes infos et conseils m’incitent à y revenir. De plus, les diffuseurs actuels sont plus séduisants! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse