«

»

Jan 23

Imprimer ce Article

Regardez-moi, j’existe !

Si vous visitez un temple sans prendre de selfie, est-ce vraiment arrivé ? dit le proverbe bouddhiste bien connu. Belle touche d’humour dans un article du Guardian ce matin (Instagrammers are sucking the life and soul out of travel) qui rejoint mon expérience. D’autant que ces derniers jours furent empreints de sites touristiques avec son défilé de ‘poseurs’. Vouloir une photo de soi, c’est naturel. Poser de dix façons devant une attraction quand d’autres attendent leur tour, dénote d’un manque de conscience. Conscience de l’autre, de soi, de ce qui est. Derrière cette mode du selfie se cache peut-être la peur de cesser d’exister…

Le besoin de laisser une trace

Parfois l’impression de se fondre dans la masse peut donner la sensation de disparaître. Or l’expérience humaine comprend aussi une expérience individuelle. Et, admettons-le, c’est magique de pouvoir faire l’expérience de soi ! Paradoxalement, cette dissociation – séparation illusoire – génère une certaine anxiété qui nous invite à retrouver, non seulement, notre appartenance au Tout, mais aussi notre existence en tant que Tout !
Il y a une nuance entre j’appartiens et je suis. Et bien qu’il soit divin de se sentir connecté, ça implique encore un degré de séparation. Séparation nécessaire pour faire l’expérience de l’identité.

Peut-être certains ressentent-ils le besoin de laisser une trace de leur présence et, grâce aux média sociaux, de faire valider leur existence à dose de reconnaissance…

Parfois le selfie pousse à l’extrême en prenant des risques pour obtenir La photo qui fera sensation. Risquer sa vie pour montrer qu’on existe?!?

Présence à Soi et ce qui Est

D’autres ne peuvent simplement pas s’empêcher de tout photographier, voire de tout partager. Je me rappelle d’ailleurs souvent à moi-même lors de mes explorations, tant il est facile de se laisser distraire. Et il m’arrive de laisser mon smartphone/camera à la maison pour mieux profiter du moment.

Capturer le moment plutôt que le vivre

Il y a des scènes tellement belles que c’est un plaisir de les photographier et de partager avec d’autres ce que nos yeux ont la chance de voir. Et souvent la photo ne rend pas justice à la réalité. C’est un art que d’arriver à capturer l’intensité du moment. Mais encore plus de le capturer et de le vivre à la fois.

Selfie ou pas, rappelons-nous que la présence à soi précède la présence en ligne et, que nous soyons vus ou non, nous existons.

Héloïse De Smet

Code Name : PureNrgy. Sa devise : libre d’être. Sa mission : épanouir le monde un coeur à la fois. Ses valeurs : liberté, responsabilité, authenticité, amour. Ses atouts (à part un charme fou) : sérénité, vision holistique, super coach & thérapeute en épanouissement personnel. Ses armes fatales : état modifié de conscience, reprogrammation mentale & énergétique. Pêché mignon : les mangues.

Lien Permanent pour cet article : http://purenrgy.com/mode-du-selfie/

(2 commentaires)

  1. Koalisa

    J’ai aussi lu cet article qui m’a bien fait sourire. Les gens sont tellement occupés à faire de selfies qu’ils ne voient pas vraiment les endroits qu’ils visitent… Il m’arrive aussi de poser mon appareil photo pour profiter pleinement de l’instant. Bisous !
    Koalisa Articles récents..Yaourts vegan maison sans produits laitiersMy Profile

  2. Marie Kléber

    Très juste Héloïse. Ça rejoint mes interrogations du moment, ce désir constant que la plupart de nous avons de montrer que nous existons. J’ai l’impression que toutes les nouvelles technologies, réseaux sociaux, etc nous maintiennent dans cet état d’esprit.
    Autant j’aime beaucoup prendre des photos, autant parfois moi aussi je laisse téléphone et appareil à la maison pour pleinement vivre ce qui se présente.
    Merci pour ton partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse