«

»

Mai 08

Imprimer ce Article

Un luxe qui s’appelle Silence

sunset heloise april 13Vous savez ce moment où vous quittez une pièce bruyante et vous poussez un soupir de soulagement, ou lorsque votre ordinateur s’éteint et que vous vous étonnez du calme qui règne ? Ce moment où le silence prend place et nous détend presque instantanément… un luxe de nos jours ! Pourtant, nous ne sommes pas toujours à l’aise face au silence. Pour certains, il représente le vide qui les renvoie à eux-mêmes et les effraie. Je lisais un article dans Nest, offrant des solutions pour plus de silence tout en évoquant ce paradoxe du besoin de calme et de bruit à la fois… Peut-être faut-il apprendre à différencier les sons, apprivoiser le silence et l’amener à petite dose dans notre vie pour réellement savoir l’apprécier ?

Lorsque le silence règne

Avant, le bruit me rassurait, comme s’il était là pour me rappeler qu’il y a bien un monde en vie autour de moi. Cependant, aujourd’hui, lorsque le silence s’installe, je n’ai pas l’impression d’être seule. Au contraire, je me sens encore plus connectée, comme si je pouvais réellement « entendre » et ressentir le cœur de la vie battre. Car, finalement, le silence total n’existe pas puisque, par définition, il est l’absence de son ou de bruit.

Or, quand sommes-nous réellement confrontés à l’absence de son ?

Du bruit environnant qui dérange…

Au moment où j’écris ceci, le « silence » est présent mais c’est très relatif. J’entends les voitures passer dans la rue – je vis dans un village ! –, le clic très bruyant de la souris et des touches sur le clavier, le ronronnement non pas du chat mais de la tour de mon pc, l’écho des pensées qui me traversent continuellement l’esprit… aujourd’hui est un bon jour : pas d’aboiements de chiens au loin ni de tondeuse à gazon. Je redoute déjà le bruit de l’aspirateur tout à l’heure !

eviter_le_bruitSi j’étais dans le bus, j’aurais droit à la radio du chauffeur et diverses musiques émanant des lecteurs mp3 autour de moi, de conversations téléphoniques des plus enrichissantes, du bébé qui pleure (110 décibels ! Quand on sait qu’à partir de 150 décibels les lésions sont irréversibles…) Avant je tentais de couvrir tout cela par le son de ma propre musique, mais j’essaie maintenant de me focaliser sur autre chose et de ne plus entendre le bruit…

Dans cette scène du film Another Earth, l’actrice raconte l’histoire d’un astronaute qui choisit de percevoir autrement un son le rendant fou…

 … Aux sons qui détendent

Et puis il y a ces bruits agréables comme le son des vagues sur l’océan, le chant des oiseaux au lever, le vent qui fait vibrer les feuilles de l’arbre… Des images qui souvent évoquent le silence alors qu’il n’y a pas d’absence de son, juste celui de bruits gênant. Un silence qui parle et qui donne envie d’écouter…

Des solutions pour plus de silence

Recor-BeddingPour soulager ou protéger nos oreilles, les marques s’en donnent à cœur joie sur le plan de la créativité. Du genre : votre conjoint ronfle ? Recor Bedding a créé  un lit pour dormir ensemble et séparément à la fois avec un cocon acoustique ! D’ailleurs c’est bien connu, dormir seul = mieux dormir 😉 Sinon les boules Quies sont une alternative économique. La hotte fait trop de bruit ? Achetez une hotte silencieuse de Novy, 1999€ tout de même ! Quand je vous disais que le silence c’est du luxe 😉

Pour isoler la maison du bruit, pensez aux briques acoustiquement isolantes de Wienerberger ou encore à un écran anti-bruit avec de la laine de roche, que l’on peut placer autour de son jardin et sur lequel on peut faire grimper des plantes. Je crois aussi qu’il est important de prendre en considération la propagation des ondes sonores selon les matériaux utilisés si l’on fait construire. Par exemple, le bois – bien qu’esthétique – réverbère le bruit.

En ce qui concerne les électroménagers, l’aspirateur « Silence force Eco-intelligence » de Rowenta a vraiment retenu mon attention. Il parait qu’un aspirateur standard génère plus de 80 décibels ! Mais le mien doit être bien au-delà je crois !

(Grrr j’ai parlé trop vite, la tondeuse est partie pour un tour chez le voisin ! Franchement, avoir une pelouse devrait être taxé pour pollution sonore 😉 )

Question casque pour la télé ou la musique, le must serait le Bose QuietComfort 15 qui neutralise les bruits ambiants.

Des tissus absorbeurs de bruits

stiller - sound absorbent textileVoici une idée vraiment géniale née de l’esprit créatif d’Ulrika Martensson, une suédoise qui se partage entre Stockholm et Bruxelles. Ulrika a mis sa formation d’architecte et de design textile au profit de créations artistiques et esthétiques capables d’absorber les bruits. Il peut s’agir de rideaux comme à l’opéra royal de Stockholm ou d’un abat-jour agrémenté de drapés anti-bruit.

Limitons le bruit

Donc, il existe des solutions en réponse à ce besoin croissant de silence. Rappelons quand-même que sa raison première vient de notre mode de vie où nous sommes envahis de sons. campagne anti bruitEst-ce réellement nécessaire d’emporter son portable en balade, de téléphoner à son chéri dans le train plutôt que d’attendre d’être chez soi, de laisser la télé allumée comme « bruit de fond », de ronfler (faites-vous opérer lol) ou de parler pour ne rien dire, de klaxonner à tout bout de champ, de mettre la musique pour tout le quartier en été… ? respectez-vous et pensez aussi aux autres 😉

Quand je vous dis silence, qu’est-ce ce mot évoque pour vous ? avez-vous des astuces à partager pour se protéger du bruit?

 

Héloïse De Smet

Code Name : PureNrgy. Sa devise : libre d’être. Sa mission : épanouir le monde un coeur à la fois. Ses valeurs : liberté, responsabilité, authenticité, amour. Ses atouts (à part un charme fou) : sérénité, vision holistique, super coach & thérapeute en épanouissement personnel. Ses armes fatales : état modifié de conscience, reprogrammation mentale & énergétique. Pêché mignon : les mangues.

Lien Permanent pour cet article : http://purenrgy.com/silence/

(56 commentaires)

3 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. eletta

    4′ super chouettes ☺Quel calme tout à coup! Le silence est « mes amis » il peuple mes meilleurs momments, sans le silence je pense que  » j’étoufferais »…

    1. Heloise De Smet

      Oui, j’aime bien cette chanson de Björk, ça date de ’95 et c’est à la fois calme et bruyant mais très amusant 🙂
      Merci, bises

      1. eletta

        4’……moments!!! Quelle faute,☺!!!

        1. Heloise De Smet

          j’avais noté mais c’est sans importance 😉 c’est parce qu’il y a tellement de meilleurs moments que tu les as dédoublés 😉

          1. dall'angelo

            Ah! … et si je pouvais je les décuplerais! 🙂

  2. Nadia

    Comme toi, j’ai aussi connu des périodes où le bruit me rassurait, me renvoyait que je n’étais pas seule.
    Aujourd’hui, trop de bruit me dérange et j’apprécie les moments de silence où je me retrouve seule face à moi -même.

    A bientôt.
    Nadia

    1. Heloise

      Tu me rassures, je ne suis pas seule 😉

      Merci pour ton témoignage Nadia. Passe une belle journée!

      Héloïse

  3. Jean-Louis

    Coucou,

    Paradoxalement, moi qui n’entend plus qu’à 40%, trop de bruit (sons trop élevés) me dérange, que ce soit des paroles, de la musique ou autres.

    J’aime bien le calme, sans trop ni trop peu de silence… Ah, au fait, les boules Quiès, c’est bien, je te signale toutefois que des Gaulois bien connus utilisaient… un bouquet de persil 🙂

    A tout +, Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents..Au coeur de la santé : 7 substituts aux allergènes alimentaires les plus courantsMy Profile

    1. Heloise

      Coucou,

      J’imagine qu’il s’agit en effet de certains sons auxquels ton oreille est plus sensible.
      Maintenant que tu le dis en fait, je me souviens d’un cours de physique où le prof avait passé des sons et on devait lever la main lorsque l’on entendait un son. Pour un son, nous n’étions que quelques-uns à lever la main. Une fréquence plus basse sans doute, ce qui dénoterait une sensibilité accrue chez certains. En tout cas, moi, les sons aigus, trop élevés comme tu dis, je supporte difficilement.

      LOL c’est vrai, je me souviens d’une image dans un Astérix surement avec le bouquet de persil 😉

      Bonne soirée (?) Jean-Louis 😉

      1. Jean-Louis

        Parfois, c’est rarissime, j’entends des sons que personne n’entend (pas encore) autour de moi ; du genre quelque chose qui approche…
        Et vive Triphon Tournesol et son cornet acoustique !
        A bientôt

        1. Heloise De Smet

          Peut-être as-tu 40% d’audition selon les valeurs « connues » mais que tu as développé une autre ouïe, en bref, tu serais un mutant 🙂

          Il n’y a surement que moi que ça fera rire hihi

          1. Jean-Louis

            Non, non, rassure-toi, ça me fait rire aussi ; entre autres défauts, j’ai celui de l’autodérision, donc ton rire ne me choque absolument pas…

            Ciao, à ++

            1. Heloise

              Vive l’auto-dérision 🙂

  4. Arnaud

    Bonjour Héloise au pull bleu,
    J’adore le silence.Dans le silence je me trouve.Je trouve le divin.Le mental s’efface.
    Il y a dix ans j’ai rencontré un maitre indien qui était dans le silence depuis 17 ans.Il m’expliquait ( par ecrit ) qu’il avait tenté le silence seulement pour quelques jours et que finalement il était tombé amoureux du silence.En sa présence je sentais quelque chose d’indescriptible.
    Arnaud

    1. Heloise

      Hello Arnaud,

      Quelle rencontre et expérience! J’imagine en effet qu’en sa présence, ce fut indescriptible.
      J’ai remarqué ça un jour avec un groupe de péruviens qui venait souvent en ville vendre des objets artisanaux, en étant près d’eux tu pouvais sentir la paix émaner d’eux et t’envahir.

      Le silence est réellement un luxe, je crois que peu s’en rende compte à ce jour…

      Merci pour le partage! Bonne journée!
      Héloïse

  5. Koalisa

    C’est vrai que le silence est un luxe…Je m’en rends compte à chaque fois que je vais dans la maison de vacances de mes parents, où règne le calme. A part le clocher du village, il n’y a guère de bruit. Du coup j’avoue flipper un peu la nuit, tellement habituée à entendre le bruit des voitures qui passent chez moi (j’habite en ville !)… Un comble ! Bisous 😉

    1. Heloise

      C’est vrai ce que tu racontes avec le fait de flipper la nuit dans une habitation où il n’y a plus « aucun » bruit!
      Quand je suis arrivée dans mon village actuel, la première semaine, impossible de dormir car le bruit des QUELQUES voitures passant dans la rue me dérangeait. Maintenant, si je retourne chez ma Maman, c’est le calme la nuit qui m’étonne, mais aujourd’hui je l’apprécie d’autant plus 🙂

      Bisous, bon congé 😉

  6. Lea

    Hello,

    Voici mon truc quand j’entends le cliquetis d’un bic actionné nerveusement par qqun non loin de moi :
    J’adooore la danse, toutes les danses.. J’ai donc associé ce cliquetis au son des pas d’un danseur de flamenco :-).
    Donc au lieu de ressentir de l’enervement ou de l’agression – là justte au niveau du plexus…- je me retrouve presque enjouée par la « vision » interne d’un danseur de flamenco :-).
    Associer le son désagréable à un autre son (même rythme ou autre similitude) évoquant une sensation agréable est vraiment un puissant antidote :-).

    Voilà c’etait mon petit partage du jour 🙂
    Kisss
    Lea

    1. Heloise De Smet

      Merci Léa pour ce partage!
      C’est génial que tu sois parvenue à appliquer ton truc! C’est comique car si tu regardes l’extrait du film auquel je fais référence dans l’article avec un lien vers youtube, c’est tout à fait ça : ) J’ai vu ce film il y a quelques jours justement!
      Je n’ai pas encore testé de cette façon, j’essaie plutôt de ne plus entendre le bruit comme en hypnose mais j’aime cette idée de la musique.

      Merci, bises et belle journée!

    2. Arnaud

      Hello Léa et Héloise,
      Voici mon truc.
      Je ne suis pas mon corps.Donc quand un bruit est là je le laisse traverser mon corps.Ce bruit ne rebondit pas sur moi mais ne fait que me traverser , comme une pensée.
      Ce que je suis, ma nature profonde n’est pas atteinte par ce bruit.
      Cette exercice oblige à la présence et cà c’est bon!!!!
      Voilà mon petit partage du jour ;=
      Bise
      Arnaud

      1. Heloise

        Merci Arnaud pour cette astuce!
        En fait, je fais de même je crois. Je n’y avais pas pensé en ces termes, mais en te lisant, c’est ça: quand il y a un violent son par exemple, je le laisse traverser à travers moi, comme des vibration (ce qui est en fait le cas, son = ondes = vibrations), et je « ferme » mes tympans.
        Par contre c’est plus difficile lorsque je suis concentrée sur quelque chose et qu’il y a des bruits aigus autour de moi. J’ai aussi du mal avec les voix qui portent, pourtant je sais parler haut aussi donc je ne vais pas trop critiquer sur ce point 😉
        Bonne soirée et encore merci du partage!!!

        1. Arnaud

          Quand vraiment tu te trouves dans une situation insoutenable , il te reste la technique ho’ oponopono.Je ne sais pas si tu connais? c’est magique.
          Le fait de demander pardon à ton hunihipili transforme le truc immédiatement! en tout cas pour moi l’outil fonctionne incroyablement.
          Bise
          Belle journée…
          Arnaud

          1. Heloise

            Oui, je connais, j’y fais référence dans la partie sur le pardon dans mon livre mais je n’ai pas étudié la technique de façon approfondie. Mais j’imagine que ça marche très bien, d’autant que ce faisant, tu acceptes que ce que tu es en train de vivre reflète ta réalité intérieure et, donc, en modifiant cette perception intérieure à l’aide du pardon, tu crées une autre réalité. Tout est une question de perception finalement.

            Aucune situation n’est vraiment insoutenable mais je n’avais pas envisagé cette approche dans le cas de la douleur, par ex. À retenir donc!

            Merci Arnaud!
            Bise, bonne journée 🙂

  7. Morphéandra

    Hello Héloise ,

    ayant habité pendant 20 ans dans une grande ville , je sais que trop bien ce qu’est la pollution sonore …c’est ainsi qu’au fil des années , j’ai été amenée à rechercher le calme , la tranquilité , le silence dans des endroits loin de l’agitation et de l’effervescence propre à la ville …très souvent , j’allais m’isoler dans les parcs , le Jardin Botanique , les bois et forêts , voire même les cimetierres – ayant fait partie du mouvement gothique , c’était plutôt habituel ! 😉 – le Grand Béguinage était mon endroit préféré , qui curieusement se trouvant près de la périphérie était comme protégé par une enceinte sonore , puisqu’on n’y entendait jamais la circulation passer ! fait mystérieux que j’ai toujours considéré comme magique !

    au fil du temps , je ne supportais d’ailleurs plus la musique tonitruante des boîtes de nuit , où il faut crier pour ce faire comprendre 🙁
    chez moi aussi , je ne mets plus la musique aussi fort que je ne le faisais auparavant …

    maintenant que j’habite dans une plus petite commune , le moindre bruit désagréable m’incomforte …
    mais les sons de la Nature , comme la chouette la nuit , les chants des oiseaux , la pluie , le vent , les miaulements sont des sons que j’apprécie d’autant plus …

    merci pour cette petite incursion silencieuse 🙂

    kisses and have a bright day

    1. Heloise De Smet

      Coucou Morphéandra,

      Merci pour ce témoignage. Je me retrouve, excepté que je n’ai jamais habité en ville, mais pour y avoir étudié et travaillé, je peux imaginer la pollution sonore!!!

      Les cimetières sont très reposants grâce au silence qui y règne. Ils ne sont pas très beaux ici je trouve, en comparaison avec Paris ou en Italie.

      Idem pour moi avec la musique, avant je la mettais d’office lorsque je rangeais, nettoyais… maintenant c’est plus rare.

      On en vient, en effet, à apprécier les sons de la Nature qui vibrent certainement à une fréquence plus proche de la nôtre ou dont justement la fréquence permet de nous détendre.

      Bonne soirée, bisous

      1. Morphéandra

        De très beaux cimetières – je l’écris correctement là ! 🙂 – que j’ai eus la chance de visiter sont celui du Père Lachaise à Paris , celui de Montmartre – idem et celui de Cologne …
        ma préférence va vers le premier , incontournable , on croirait se balader dans un grand parc !! en plus , on y fait le plein de personnalités : de Molière à Jim Morrisson en passant par Yves Montand , Simone Signoret …on peut même y voir la tombe de Samuel Hahneman , l’inventeur de l’homéopathie !

        à bientôt (il est presque temps pour ma tisane relaxante …mmm , lavande , camomille , verveine, valériane …Héloise est en train de saliver hihi 😉 )

        J

        1. Heloise

          Dido pour le Père Lachaise! J’ai bien aimé 🙂 bien que ça remonte à une quinzaine d’années lors d’un voyage scolaire. On avait rencontré des jeunes dans le métro qui nous ont planté au beau milieu du parc (pardon, cimetière) et sans plan, good luck! Mais c’est vraiment agréable à visiter!
          On y trouve aussi la tombe d’Héloïse & Abélard, un incontournable tout de même 🙂

          Oh oui, la tienne semble bien meilleure que Flower POwer 🙁

          Bises, bon we!

          1. Morphéandra

            Tiens ,je ne connais pas Héloïse et Abélard 🙁
            au fait , connais-tu la chanson qui porte ton prénom ? pour la petite anecdote , avant d’atterrir sur ton blog – en douceur quand-même ! – j’étais tombée sur la reprise d’  » Héloïse  » par les Damned …
            étrange coïncidence , non ?

            Flower Power , cela m’évoque la période hippie , que je n’ai pas connue , je le précise 🙂

             » when you’re going …to San Francisco …put flowers in their hair … » je ne connais pas toutes les paroles , très belle chanson de Scott Mackenzie 😉

            Bises et bon weekend

            1. Heloise De Smet

              Vraiment? en fait, je n’ai jamais lu l’histoire non plus, je te dirai… Quant à la chanson de Barry Ryan, c’est celle-là qui a inspiré mes parents 😉
              En effet! Tu parles d’une étrange coïncidence!
              Je découvre la reprise des Damned, pas mal du tout! 🙂

              LOL, moi non plus. J’aime toutefois le groupe Jefferson Airplane de cette époque, et San Francisco de Scott McKenzie, un classique 🙂

              Bisous, bonne soirée J.

              1. Morphéandra

                Les paroles m’ayant échappée , j’ai été réécouter la chanson , it goes like that :  » if you’re going …to San Franscisco …be sure to wear …some flowers in your hair … » …

                génial que tu apprécies la version des Damned 😉

                les Jefferson Airplane , cela me dit quelque chose , mais je ne me les rappelle plus …faudra que les googlelise ! 🙂

                bonne soirée à toi aussi et bises

                J

                1. Heloise De Smet

                  En effet, je l’avais d’ailleurs écoutée suite à ton commentaire 😉

                  Pour Jefferson Airplane, cherche « White Rabbit » ♥

                  Bises, bon après-midi J.

  8. Marie

    Bonjour Héloïse,

    Le mot silence est un de mes mots préférés. Peut-être le premier.
    Alors, que tu en parles, me plaît bien !

    Et c’est l’essence même du luxe, c’est certain. Comme l’espace.

    Quand tu évoques les tondeuses et autres chiens qui aboient, tu remues le couteau dans la plaie…
    Les villages sont en effet bien loin d’être des havres de paix malheureusement.
    Et comme dit Morphandrea, on supporte d’autant moins bien les bruits intempestifs dans un environnement
    globalement calme.
    Au centre d’une grande ville, curieusement, les bruits sont si mélangés, qu’ils se fondent presque entre eux.
    Ce n’est pas nécessairement plus douloureux que dans les villages, en fait.

    L’essentiel pour moins souffrir du bruit fait par les autres, c’est d’assurer notre calme mental intérieur.
    Pas plus facile…!

    Parle encore de silence, s’il te plaît !!
    Bonne journée Héloïse.
    Marie Articles récents..Comment diminuer naturellement les pertes de mémoireMy Profile

    1. Heloise

      Coucou Marie,

      Le silence & l’espace, c’est vrai!

      Tu as raison en somme, en ville les bruits sont en effet mélangés et se fondent dans la masse, de sorte qu’ils agressent moins nos oreilles. Je n’y avais pas pensé. Alors qu’en campagne, quand tu entends une sirène, tu te colles les mains sur les oreilles et tu jures « On n’est pas en ville quand-même! » 😉

      Assurer notre calme intérieur, très juste!
      Je devrai en parler, c’est un excellent sujet!

      Merci pour l’échange, Marie.
      Bon weekend

  9. Jordane de MonBonPote.com

    C’est une des raisons pourquoi Paris me bouffe ! Je ne m’entends plus penser

    Silence reposant
    Silence créatif
    Silence de sérénité
    Silence révélateur
    Silence radio, ca fait du bien aussi de ne rien dire, et de laisser les choses s’arrangeait d’elles-mêmes.

    En fait, on écoute pas assez le silence, alors que c’est bénéfique, je suis d’ailleurs dans le silence pour t’écrire ! Qui aurais-cru un jour que moi l’enfant bruyant aurait un jour dit ça!

    A+
    Jordane
    Jordane de MonBonPote.com Articles récents..Nous, génération Y, voulons une vie intenseMy Profile

    1. Heloise

      Hello Jordane!

      Alors, c’est grave!
      Comme dit Marie plus haut « L’essentiel pour moins souffrir du bruit fait par les autres, c’est d’assurer notre calme mental intérieur. » Peut-être pas des plus évident mais essentiel : )

      J’aime tes associations : ) et en effet, le silence radio, cela fait du bien aussi. Laisser décanter les choses…

      Hahaha, toi aussi! Moi, on me surnommait la radio (n’est-ce pas Eletta?) c’est pour dire LOL
      Aujourd’hui, je parle peu, je me dis « si tes lèvres bougent, c’est que tu dois avoir vraiment quelque chose à dire ». Et puis je parle déjà bien assez côté professionnel.

      Bon weekend 😉

  10. Une Porte Sur Deux Continents

    Le bruit est partout et constant, donc ça fait du bien quand on peu y échapper… Gros bisous de Nîmes ! 😉

    1. Heloise

      Hey Nathalie, c’est super gentil ça de venir dire bonjour!
      J’espère que tu trouves le calme et la sérénité à Nîmes qui doit te changer de Montréal!
      Mais de ce que j’en ai vu, Nîmes, me semble être une ville bien vivante 🙂
      Gros bisous & bon séjour!

  11. Jean-Charles

    Hello Héloïse 🙂

    Très sympathique le thème de ton article.

    C’est marrant parce que moi aussi, passé un temps, le bruit me rassurait.
    Ce n’est plus le cas aujourd’hui, bien au contraire, sans tomber évidemment dans les extrêmes.

    Habitant dans une grande agglomération, c’est effectivement un luxe pour moi.
    Encore plus quand le voisin du haut me fait un concerto en perceuse majeure !

    Je ne connaissais pas le travail de Ulrika Martensson.
    Il est très intéressant son concept.

    Maintenant, qu’est-ce que véritablement le son du silence ?
    Après Björk, je pense aussi à une autre chanson, celle de Simon & Garfunkel : « The sound of silence », justement.

    Je me souviens de plusieurs nuits passées à la campagne. Quel calme.
    On aurait dit qu’ils avaient tous fait régler leur moteur 🙂

    C’était… reposant !

    Bises et bon Week

    1. Heloise De Smet

      Coucou Jean-Charles,

      J’adore ton analogie (quand le voisin du haut me fait un concerto en perceuse majeure ! ) 🙂
      Heureusement, je vis en duplex donc personne au-dessus de ma tête et il n’y a qu’un autre appartement en-dessous, et j’essaie d’être silencieuse ce qui n’est pas toujours évident je l’admets.

      Comique! Car j’ai hésité avec celle-là de Simon & Garfunkel!

      Oui, la campagne, c’est REPOSANT! sauf bien sûr lorsque les tondeuses tournent et qu’un des voisins croit rendre service au quartier en mettant la radio pour tout le monde GRRR 😉

      Merci de la visite, passe une bonne soirée… dans le calme 🙂
      Bises, Héloïse

      1. Jean-Charles

        Sans parler de celui qui fait bruler son herbe tondue la veille et qui t’enfume dès le matin – RE-GRRR ! 😉

        1. Heloise De Smet

          Sérieux? Y en a qui sont graves tout de même!
          Tu devrais te lever, lui apporter un café et un croissant en lui disant « Vu que je suis debout… » Il comprendrait peut-être 😉

          1. Morphéandra

            Haha , très marrant ! et que pensez-vous d’une alarme de maison ? un de nos voisins en possède une , le moindre petit oiseau qui la frôle et c’est l’enfer ! un bruit strident qui vous transperce les tympans ;( et re ;(
            et quand ils sont absents , c’est la cata , cela peut durer quelque temps ainsi !!
            bonjour la vie au grand air pur ! 🙂

            1. Heloise De Smet

              Ah les alarmes, c’est le pire de tout! J’avais des voisins comme ça avant grrr et en pleine campagne en plus!
              Tu vas rire, mais il y a un chien dans le quartier qui pleure souvent la journée et tu l’entends jusqu’ici. C’est vraiment un pleur, genre « je suis tout seul, où est parti tout le monde?! » Franchement ça me faisait mal au cœur.
              Un jour, j’ai réussi à trouver LA maison du chien en question dans une rue pas loin, en « trackant » le pleurnichement du chien! J’avais fait des recherches sur Internet pour imprimer plein de bons conseils lorsqu’on part et qu’on veut que le chien se sente en sécurité et pas abandonné. J’arrive, je sonne à la porte, toute courageuse avec mes papiers et mon « Ik praat een beetje nederlands. Maar u kan horen dat ik franstalige ben. please don’t shoot » 😉
              Personne n’ouvre. OK. Et voilà le chien qui fonce vers moi du jardin à ma gauche. Un jeune berger allemand. Je m’effraie un rien et puis il monte sur la barrière, l’air gentil donc je le caresse et tout et tout. On est copains quoi 😉
              Je suis revenue plus tard avec mes papiers, j’ai pu trouver le monsieur qui faisait sa sieste. Je me dis ça y est, le type va me faire déguerpir! Finalement on a parlé en français, c’est un italien qui tient un resto donc pas loin, le contact est direct passé. IL me regarde et me dit « vous avez fait des recherches pour mon chien? et vous avez tout imprimé pour moi? » le type totalement perplexe, entre « c’est qui cette folle » et « wow c’est vraiment cool »
              Je lui ai expliqué que j’avais mis en fluo les trucs super importants, etc. Il en revenait pas!
              Bref depuis on ne l’entend presque plus. (et il vit toujours et habite toujours là -le chien- j’ai vérifié!)

              Comme quoi, entre voisins, faut oser et communiquer 🙂

              1. Morphéandra

                C’est vrai que la communication peut résoudre beaucoup de choses …

                en tout cas , c’est fort sympathique de ta part d’avoir fait ce geste envers cette personne et pour son chien , bravo !

                derrière chez nous , il y avait aussi un chien qui hurlait presque comme un loup , cela me faisait de la peine …on ne l’entend plus ces derniers temps , peut-être que quelqu’un a entrepris la même démarche que toi , qui sait 🙂

                1. Héloïse

                  Oui j’étais contente d’avoir osé le faire : )

                  Qui sait, et s’il recommence, tu y vas 😉 Biz

          2. Jean-Charles

            Tu l’as dit.
            Mais imagine qu’au lieu de ça, il se dise si j’en garde un peu à cramer pour demain matin, il m’offrira à nouveau le p’tit dej (avec l’air du parfait abruti qui se réjouit à l’avance).
            Comme disait Michel Audiard : « Les cons, ça osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnait. »

            Trop risqué 🙂

            1. Heloise De Smet

              Hahaha! Bien vu Jean-Charles 🙂
              Avec mon « tout ira bien », je n’avais pas envisagé ce cas de figure.
              J’adore la citation!!!

    2. Morphéandra

       » The sound of silence  » :encore un classique indémodable ! merci de nous l’avoir rappelé 🙂

      1. Jean-Charles

        Oui, il y a des chansons comme ça qui malgré les époques restent intemporelle 🙂

        1. Heloise De Smet

          En effet 🙂

          1. Morphéandra

            Oui , quand tu m’a parlé des Jefferson Airplane , j’avais déjà cherché et suis tombée sur White Rabbit – à l’instar d’ Alice ! 😉 – que je ne connaissais pas …par contre , Somebody to love , si …

            1. Heloise De Smet

              Somebody to love & White Rabbit mes préférées 🙂

  12. Cha

    Pour travailler dans le secteur de l’audition, je vois au quotidien les ravages que la pollution sonore peut engendrer, et en particulier les acouphènes, qui sont un véritable fléau !
    Depuis que j’habite en centre ville, j’ai plus de mal à trouver le sommeil. J »ai déjà essayé bouchons d’oreilles, mais après je n’entends plus le réveil ! 🙂
    Merci pour l’idée des tissus absorbeurs de bruit, c’est génial comme invention !

    1. Heloise De Smet

      Manifestement, tu es bien placée pour le savoir et j’espère que cela ne t’affecte pas trop!
      Oui, c’est un fait avec les boules quies : on n’entend pas le réveil 😉 Mieux isoler la fenêtre ou changer son lit de place peut-être? ou utiliser un réveil qui diffuse de la lumière (si ça te réveille of course) 😉
      Le trafic du rush matinal me perturbe aussi le matin!

      Ouiiii, c’est vraiment génial cette invention d’Ulrika!

      Bonne journée Cha!

  13. Stéphane@Vie-Plénitude

    Bonjour Héloïse,

    Pour moi le Silence, c’est le Souffle de l’Être… les bras grands ouverts de notre Profondeur véritable… le repos retrouvé par le retour chez (le) Soi (par opposition au vacarme présent lorsque l’on habite au niveau superficiel de la pensée) .

    Merveilleuse journée.

    Avec Amour,
    Stéphane
    Stéphane@Vie-Plénitude Articles récents..Et si vous pouviez faire un geste d’Amour d’UN simple clic de souris…My Profile

    1. Heloise De Smet

      Bonsoir Stéphane,

      Oui, le souffle de l’être, ça me parle bien 🙂
      C’est comme le vide, pour moi, que j’apprécie tout autant.

      Toutefois, je respecte aussi la beauté de la pensée puisque derrière elle, se trouve l’intention 😉
      De toute façon, tout notre être (y compris notre corps, notre mental, etc.) est une forme d’énergie.

      Merci pour le partage, passe une belle soirée, semaine…
      Héloïse

  1. Astuces & défis pour sortir de la monotonie • PureNrgy.com

    […] nous parlions de silence l’autre jour : Soupez un soir en silence (pas de télé, […]

  2. Ces pensées qui font du bruit • PureNrgy.com

    […] approximatif de pensées qui vous traversent l’esprit chaque jour ! Nous parlions récemment du silence et de comment se protéger des bruits venant de l’extérieur. Mais n’y a-t-il pas pire bruit […]

  3. Astuce déco : invitez la détente dans votre vie • PureNrgy.com

    […] jour, j’ai vu un de ces écrans anti-bruit que l’on place autour de son jardin dont je vous avais parlé. Certes, ce n’est pas très […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse