Imprimer ce Page

PureNRGY présente…

heloise rando houffHéloïse. Je suis.
Une entrepreneuse. Un mentor, un coach, une changeuse de vie. Un passeur de lumière, une perfusion d’amour. Une mangeuse de mangues. Un miroir. L’auteure de ce blog. Un électron libre.
Appelez-moi ce que vous voulez. Ne m’appelez juste pas au milieu de la nuit.
J’aime le son des vagues. Le parfum des pins maritimes en été. Les pierres brutes. Les constructions ultra-modernes minimalistes. La ligne des voitures de sport. L’eau et les tisanes – j’en bois des litres. Sexy ? Le calme intérieur, l’esprit libre, le cœur ouvert.
Et je crois.
Je crois en moi. Je crois en vous. Je crois que nous sommes parfaits et qu’il est temps de laisser tomber les masques. Temps de s’approprier notre pouvoir personnel et de créer en pleine conscience.
Je crois qu’un blog peut changer le monde et qu’une conversation peut changer une vie.
Je crois au pouvoir des mots, mais encore plus à celui de l’intention.
Et la mienne est d’épanouir le monde, un cœur à la fois.
Bienvenue ♥

 

Ce site est né de l’envie de partager, au-delà de ma pratique professionnelle, mes expériences et d’aider d’autres à retrouver leur liberté d’être. Le nom PureNrgy s’est présenté un jour comme une évidence. PureNrgy est un espace de partage et d’échange, dédié au bien-être et au développement personnel, mais pas seulement parce que tout est énergie. Le but aussi est de pousser, ensemble, la réflexion plus loin.

Envie de la bio complète?

La TimeLine d’une biophile (installez-vous confortablement)

Les années 80

baby picture heloiseUne nuit de décembre l’individu (pas pressé de sortir parce que dehors il neige) pointe enfin son nez. Sa mémoire cellulaire est marquée à jamais : « j’ai froid » devient sa phrase courante, le gros pull en laine son idée de la mode, et le thé sa boisson préférée.

On grandit dans une grande maison chauffée au bois, sans télévision. Les parents ont certaines convictions. On ne sera pas baptisé non plus parce que le choix devra être personnel (ce qui n’empêchera pas de demander à sa copine de partager ses hosties avec elle). On aura tout de même parfois l’air con lorsque l’instit demandera de réciter le « je vous salue marie » et qu’on bougera plus les lèvres qu’autre chose.

YOKO 3 soleilsL’esprit libre et indépendant se révèle très vite : on aime beaucoup grimper aux arbres et sur les échelles (ce qui effraie maman et on trouve ça amusant), on dessine sur les murs, on n’arrête pas de parler (ce qui vaudra d’être comparé à une radio) et on dévore des livres (et des chips en cachette aussi) à tel point que la bibliothécaire s’inquiète auprès des parents lorsque à l’école primaire, on veut emprunter un livre traitant de psychiatrie. On plonge souvent dans l’univers de Mary Poppins et plus tard celui de Yoko Tsuno ! On rêve de voler (aujourd’hui encore).

À la question « que veux-tu être quand tu seras grande ? » (Comme si on pouvait être autre chose que Soi), on hésitera entre détective privé ou espion (James Bond fût une grande influence), chaman (on ne connait pas le terme à cet âge-là mais on s’imagine préparer des potions magiques, faire tomber la pluie en dansant, côtoyer les loups qui nous fascinent, etc.). Il y aura le stade chanteuse et actrice aussi. On est doué pour diriger les autres et les embarquer dans des grandes aventures (comme dormir dans une tente… au fond de la prairie). On adore revisiter les contes, surtout celui de Blanche-Neige et on se proclame metteur en scène (l’espace d’une après-midi). Toutefois, l’emportera sur plusieurs années, le rêve d’être égyptologue (non, pas archéologue ! égyptologue !) bien sûr, plus tard, l’école nous apprendra à « être réaliste » et à choisir « un métier d’avenir ». On jouera quand-même Cléopâtre lors d’une fête scolaire…

Les années 90

Vient le temps de la « grande école » où tout le fun disparait parce qu’il va vraiment falloir étudier pour « devenir grand » et « obtenir un diplôme » et « trouver un job » pour « fonder une famille », « acheter une maison » et « payer les factures ». vivre ? Euh, concept inconnu ou dépassé. On choisit l’école la plus dure, ben tiens, et on se plante en beauté à la fin de la 1ère année. La séparation brutale des parents n’y est pas étrangère (merci papa, si si, merci ; ça sonne sarcastique mais depuis on a compris : it was for the best, et on est content d’être passé par là.)

On essaie d’être « in » et on voit très vite que ça marche pas, du coup on décide que plus on est « out », au mieux. On s’invente une nouvelle identité dans le genre ado rencontre rock star. On aime bien nirvana pour le grunge, la scène métal, black, gothique, électro et punk ; par contre pas trop metallica qu’on trouve décidément trop « soft ». On porte très bien le noir (sur les ongles aussi).

À 16 ans, on tombe amoureuse de Londres ; c’est décidé, on ira vivre là-bas ! (depuis, on n’y est retourné que deux fois ; vive l’amour !)

On verse dans l’écriture de poèmes pour exprimer sa souffrance autrement qu’en se mutilant (des textes très noirs dans le genre « L’amour est une souffrance. Carapace brisée. Et la mort une délivrance mais mes ailes se sont brûlées… ») On décidera de quand-même consulter une psy en lui disant de but en blanc de ne pas essayer de nous changer les idées, juste de nous aider à se sentir mieux… on est naïve et on change mais vraiment pour un mieux 😉  On excelle dans les travaux artistiques et les langues. Les maths par contre… On se dit qu’on ira loin avec les langues et on se tape 10 heures par semaine d’anglais, de néerlandais et d’allemand. On se dit après coup qu’espagnol aurait été un choix plus judicieux mais soit… on se souviendra quand-même de « Guten tag »…

Bref, on y arrive tant que bien que mal. On termine même parmi les premiers de classe et on l’admet : on est plutôt fier de soi (surtout lorsqu’on croise le directeur qui nous dit « il y a 6 ans, personne n’aurait cru que tu y arriverais » Merci pour le vote de confiance!)

On hésite entre théâtre, public relation, journalisme, langues, communication, assistante sociale et psychologie. L’aspect verbal/communication semblant être le point commun. C’est l’AS qui l’emportera parce qu’il y a des stages dès le départ (et puis l’école est vraiment cool).

On adore la pratique et l’on marque des points lors des stages dans les domaines de la toxicomanie, la psychiatrie et l’aide à la jeunesse. On terminera en beauté avec un travail sur la médiation familiale.

Les années 2000

mental - hypnoseOn se tâte entre trouver un job et poursuivre des études. On décide de passer l’examen d’entrée pour une licence en sciences de la famille et sexologie, mais on s’éclipsera après 1 mois parce que les cours datent du siècle dernier. On veut du neuf et on optera pour étudier la systémique brève, l’hypnose et le E.M.D.R. On commence à consulter en privé et on est épaté des résultats de ces méthodes thérapeutiques, surtout celle du E.M.D.R qui fera des merveilles dans les cas de traumas !

On travaillera en même temps comme A.S dans un service d’aide aux étrangers et demandeurs d’asile. On y apprendra un tas de choses, surtout le fait que le métier d’A.S est mal rémunéré parce qu’aider l’autre devrait être gratuit (on commence à comprendre le dilemme culturel autour de l’argent) et qu’on peut abuser de lui parce qu’aider l’autre, c’est son devoir (on se croyait altruiste, mais on commence à se poser la question). On découvrira aussi comment la politique d’immigration fonctionne et ce sera avec des larmes aux yeux qu’on devra écouter des récits de guerre traumatisants et rapatrier dans leur pays des personnes pour qui l’on sait que ça revient à signer leur arrêt de mort. On s’investit tellement qu’on en devient malade.

essential oil in actionTime-out: On prend un temps de recul et on découvre les vertus des huiles essentielles ainsi que celles des fleurs du docteur Bach. Rien n’arrive par hasard. On entame une formation en pratiques holistiques étalée sur deux ans (aromathérapie, fleurs de Bach, chakras, nutrition…) On intègre ces outils dans le cadre des consultations psy et on active ainsi le processus thérapeutique. Mais surtout on se libère soi-même de peurs et de sentiments destructeurs comme la culpabilité et la colère (Ah le pouvoir du pardon !) On fait vraiment un bond en avant et on est prêt à vivre !

Frappe alors à la porte une opportunité d’affaire internationale, et on se lance avec grand enthousiasme. On apprend énormément en termes de nutrition. On retrouvera soi-même cette énergie perdue et on verra le monde d’une nouvelle façon. On laissera derrière tout ce qui nous retient et on rencontre des personnes extraordinaires de tout âge, milieu, pays…

heloise mannheimOn voyagera souvent pour suivre des séminaires et conférences sur le thème du bien-être, du leadership et des stratégies de marketing. Le développement personnel deviendra partie intégrante du quotidien : remise en question des croyances, regain de confiance en soi, définition d’objectifs, découverte des lois de la prospérité comme celle de l’attraction, etc.. On découvre à travers la lecture: Napoleon Hill, Dale Carnegie, David Schwartz, Beverly Nadler, Catherine Ponder, James Allen (L’homme est le reflet de ses pensées, ou en VO As a Man Thinkethest un must!), Deepak Chopra, Randy Gage (avec qui l’on découvrira les lois de la prospérité lors d’un séminaire exclusif à Amsterdam en 2003: a life changing event!) On tentera aussi l’expérience de la marche sur le feu : très cool (enfin hot mais vous me suivez!)

Après quelques années, on rejoindra Randy Gage dans une nouvelle entreprise, plus axée cette fois sur le leadership. On introduit l’entreprise en Belgique et on trouve beaucoup de plaisir à recruter de nouveaux collaborateurs et à les coacher pour atteindre leurs propres objectifs. C’est très libérateur d’aider quelqu’un qui en veut plutôt que de créer des assistés. On ne voit plus du tout le social de la même façon et on commence à prendre conscience de notre vision très libertaire.On profite de l’été 2007 pour lire cette brique d’Atlas Shrugged qui prend les poussières et on est scotché ! On découvre enfin Who is John Galt! Les 1000 pages sont dévorées en deux mois et on se demande s’ils ne se sont pas trompés de bible à l’école !

On dédie un autel à notre nouveau dieu et on invente le johngaltisme. Blague à part, on comprend très bien qu’il n’y a point de johngaltisme mais bien: John Galt is Me

Cette fois, on saisit totalement la profondeur du mot « je », on perçoit en quoi l’égoïsme (le vrai) est plus « altruiste » que l’altruisme lui-même. Question de définition… On affirme que: Je suis maitre de ma vie et de mes choix, et j’assume la pleine responsabilité des conséquences. Je n’exige pas de l’autre qu’il comble mes besoins, de même que je ne vis ni pour l’autre ni à travers l’autre, et vice-versa.

Avec le début de la crise économique, je saisis l’opportunité de mettre les affaires entre parenthèses pour travailler le fond en créant du matériel instructif. Je retrouve ainsi le plaisir de l’écriture et je démarre un blog pour parler de bien-être et développement personnel. Le blog prend le nom de PureNrgy (pour Pure Énergie ou Pure Energy) parce que TOUT EST ÉNERGIE. C’est comme un bloc de terre glaise, donnez le même bloc à 10 personnes différentes et vous aurez 10 créations uniques. Vous n’êtes pas une marionnette dont le hasard tire les fils ni un produit de la société. Vous aussi êtes cette pure énergie qui a le potentiel d’être qui vous voulez et de vivre Votre vie comme Vous l’entendez! (okay, fin du discours « motivationnel new age »)

Les années 10' (après 2010 quoi)

Une chose menant à une autre, je reprends en main un manuscrit entamé quelques années auparavant. J’écris beaucoup et ça fait un bien fou ! Le livre traite de clés pour être libre. Le blog et les réactions de ses lecteurs est une constante source d’inspiration…

J’en suis aux ¾ de la rédaction lorsque je reçois l’offre des fans d’Atlas Shrugged d’écrire un bouquin parlant de liberté. Je rejoins l’équipe des 100 auteurs bénévoles et je ponds un article sur la liberté d’exister et d’être soi-même.

article 5 portions fruits légumes heloise de smet magazine onesha 2012Entre-temps je découvre la publication « kindle » et je publie « 5 Fruits & légumes par jour » au format kindle sur Amazon. Ce qui me donne l’idée d’autoéditer mon livre plutôt que de le proposer aux maisons d’édition. Je rédige aussi une série d’articles sur le sujet pour le magazine Onesha du fondateur de Nouvelle Afrique.

Le livre collectif est publié sous le titre de « Libres ! » en France et à l’étranger. (En vente sur Amazon) Il attire l’attention de divers médias en France et même d’une plateforme créative en Angleterre qui réalisera un reportage avec les fondateurs du projet. La presse en parle également en Belgique lorsque j’ai la chance d’être interviewée par le journal Le Soir.

Je propose au collectif l’idée d’une Journée Internationale de la Liberté (qui n’existait pas jusqu’alors !!!) et la date est fixée au 20/09 (jour de la sortie de libres ! en France)

De retour sur mon manuscrit qui est cours de révision et qui s’intitulera Les 7 Clés de la Liberté d’Être. Publication papier et numérique prévue automne 2014. Il me faut encore figurer la création de la couverture et passer par le processus d’autoédition.

Oh, et parmi tout ça, un jour, alors que mon pot de crème de jour vient à sa fin, je décide de me lancer dans la cosméto maison. Depuis, soins pour le visage et le corps sont préparés dans ma cuisine. De temps à autre je publie une recette sur le blog.
En attendant de nouvelles aventures, je continue à partager sur le blog qui m’a permis de rencontrer des personnes géniales (vous) avec qui j’espère continuer à échanger durant encore de nombreuses années !

 

Ps: note explicative pour une utilisation conviviale du blog.

Save

Lien Permanent pour cet article : http://purenrgy.com/a-propos/

Blog Copyright

Chers Lecteurs, Merci de votre visite sur ce blog : ) A titre d’information, ce dernier est protégé sous une licence de copyright. Purenrgy.com de Heloise De Smet est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé. Les autorisations au-delà …

Voir la page »

(37 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jean-Charles

    C’est une belle tranche de vie que tu nous contes là, Héloïse.

    Merci pour cette touchante sincérité.
    Pour ma part je suis ravi d’avoir découvert ta prose.
    Tu peux d’ores et déjà me réserver un exemplaire de ton prochain ouvrage 😉

    Au vu des thèmes traités dans ton portrait qui m’interpellent également, je suis certain que mon plaisir de lecteur sera comblé 🙂

    1. Merci Jean-Charles et chapeau d’avoir tout lu 😉

      Oh, c’est vraiment charmant de ta part et c’est très encourageant! J’ai reçu quelques retours de lecture du manuscrit que je suis occupée à éditer et ils sont positifs; ce sera plus long que mon idée de départ mais ce sera complet 🙂

      Je pense que les thèmes abordés te plairont, bien que ce sera sans doute parfois répétitifs pour quelqu’un comme toi qui semble bien drillé en développement personnel. Il sera disponible dans quelques mois.

      Au plaisir de te lire, ici et sur ton blog des plus intéressants 🙂

      1. Jean-Charles

        Oh non, crois-moi, je suis loin d’être aussi bien drillé.
        La seule chose que je sais avec certitude, c’est que je ne sais rien 😉

        1. PureNrgy

          C’est vrai, que sait-on finalement? Si ce n’est qui l’on est et encore jusqu’à un certain point 😉

  2. Jean-Louis

    Bonjour Héloise,

    Je suis ravi de découvrir ton blog, et je te remercie d’être passée « par chez moi », pour que cela arrive.

    Ta bio m’a emballé et, si tu viens en Thaïlande, « par chez moi » aussi, n’oublie pas de me faire signe 🙂

    Au plaisir de nous rencontrer à nouveau,

    Jean-Louis

    1. Bonjour Jean-Louis,

      Merci de ta visite. J’ai vu que tu t’étais expatrié en Thaïlande, le pied!
      Un ami du Canada y vit aussi en ce moment pour tourner son film, il adore.
      J’en entends beaucoup de bien en général.
      Perso, j’irais déjà rien que pour les fruits et la nourriture en général 🙂 et puis le climat, les paysages…

      Tu me diras où tu es situé exactement…

      Au plaisir & belle Vie en Thaïlande!
      Héloïse

  3. Jean-Louis

    Bonjour Héloïse (avec ï…),

    J’habite à Chiang Mai ; question paysages, tu serais peut-être déçue, mais il y a tout de même des choses à découvrir alentour.

    Ne serait-ce que le Doi Inthanon, le toit de la Thaïlande (2 565 m)… auquel on accède en voiture, mais c’est beau et il y fait + frais 🙂

    Et si tu aimes les édifices religieux, il y a pléthore de temples (temple = wat), ce qui m’avait fait dire lors de ma 1ère visite en 1972, que j’avais vu des « kilo-wats » ; ce qui ne fait peut-être rire que moi…

    A tout bientôt, j’espère,

    Jean-Louis

    1. Merci pour l’info Jean-Louis 🙂
      Oui avec un ï sinon ça se lit « Héloise » comme une oie et c’est moche comme tout, LOL (je vis en Flandres et ça m’arrive souvent, grrr)

      Loin de la mer donc, mais beaucoup de forêts et montagnes je présume, toujours + beau qu’ici 😉
      Tu es le compagnon de Hannah peut-être?

      Hihihi 😉 Je n’aime pas les édifices religieux excepté ce type de temples en effet 🙂 J’irais volontiers à Bali…

      Bonne semaine,
      Héloïse

  4. Jean-Louis

    Bonjour Héloïse,

    Chiang Mai est en plaine, et il faut tout de même s’éloigner pour pouvoir parler de « montagne », qui seraient plutôt de hautes collines ; d’ailleurs, les ethnies originaires de ces lieux, préservées dans leurs différentes cultures et habitudes, sont appelées « hill tribes ».

    C’était la minute d’instruction « histoire-géo »… 😉

    Et, pour l’instruction générale, je ne suis pas le compagnon d’Hannah ; actuellement, ils sont tous les deux à… Bali,si tu ne le savais pas encore.

    Bien cordialement,

    Jean-Louis

    1. Heloise

      Merci Jean-Louis, ce doit être bien beau en tout cas!

      Oh à Bali justement 😉

      Bonne semaine

  5. Carine

    Bonjour Héloïse,
    J’ai eu la chance de faire ta connaissance puisque tu es venue me rendre visite sur mon blog. Je t’en remercie.
    J’ai lu tout ton « a propos » « de toi » sans louper une ligne. Oui, c’est vrai. Je ne dis pas cela pour te faire plaisir!
    Ton style est agréable à lire et je partage certaines de tes réflexions
    Je reviendrais te lire avec plaisir.

    1. Heloise De Smet

      Bonjour Carine,
      Merci pour ta visite et lecture assidue 😉 Car je vous ai presque pondu une autobiographie là!
      Les retours sont toujours encourageants et souvent enrichissants, c’est la beauté et le cadeau de gérer un blog, je trouve.
      A très bientôt, bonne soirée.

  6. Jean-Lou

    Bonjour Heloise (sans le tréma cette fois)

    Quelle belle histoire de vie que voilà. Quel souffle de bonheur l’on ressent en parcourant tes lignes d’écriture et combien le naturel qui t’habite ressort de ton vécu.

    Tout cela et beaucoup encore est ta grande force et j’aurai le plaisir de revenir cueillir au vol tes « découvertes & passions ».

    Bravo encore pour ta sincérité et ton plaisir d’aller vers les autres et leur porter ton message de bien-être et de développement personnel.

    Reçoit le salut d’un autre blogueur passionné.

    Amicalement

    Jean-Lou

    1. Héloïse

      Bonsoir Jean-Lou,

      Merci de m’avoir lu et pour ton feedback, c’est gai de savoir que le message est bien passé 🙂 Je pense que le naturel et l’honnêteté sont essentiels à la liberté d’être.

      Au plaisir d’échanger,
      Héloïse

  7. Philippe Saint Auban

    A chaque instant tu vis ta vie et nous?…Bravo pour ton témoignage envers la vie… euh… il est vrai que… euh
    … j’ai longtemps cru que la peur avait une fonction protectrice mais il n’en n’est rien.
    La peur est tout simplement inutile et stérile.
    Un de ceux qui en parle le mieux est le Dr Emmet FOX ( réussite et personnalité) quand il dit que la peur est absolument mauvaise, que c’est une trahison envers Dieu et le prochain.
    Affranchi de cette crainte, notre compréhension n’en serait que plus grande, la voie s’ouvre dès que s’enfuit la peur car dans tous les aspects de la vie la peur a un effet paralysant.
    Bien sûr il n’est conseillé à personne de manquer de prudence mais de là à ne pas oser se lancer…
    Il paraît même que vieillir serait dû à la peur… la peur est une esbrouffeuse, le seul moyen de vaincre la peur serait de mettre sa foi en pratique et de s’attendre ainsi à ce que Dieu oeuvre en nous…à bon entendeur le salut…

    1. Héloïse

      Merci Philippe pour ce chouette retour 🙂
      C’est vrai que parfois, la « peur » agit comme « instinct de survie ». Elle peut nous rendre plus alerte ou nous motiver à changer, mais lorsqu’elle nous paralyse et nous empêche de vivre…
      Je ne connais pas ce Dr Fox. Je crois comprendre cette idée de ‘trahison envers Dieu ‘ au sens où ce serait craindre ce qui EST, craindre la vie telle qu’elle est…
      La peur attire vers soi son objet donc j’imagine que vieillit plus vite, celui qui en a peur.
      Je crois qu’il faut l’accepter et la regarder en face et, comme tout autre sentiment, elle s’évanouira d’elle-même. C’est le monstre caché sous le lit qui ne nous effraye plus, une fois que l’on a comprit qu’il n’était pas un monstre.

      à bientôt 🙂

  8. karine

    Hello Héloïse,

    Comme promis, tu fais la une de l’actualité , ici…si le coeur t’en dis, tu peux en avertir tes fidèles lecteurs, en rédigeant un court article. Ils auront de quoi se régaler !

    http://ecole-du-bien-etre.net/moins-de-stress-plus-energie-jour-6/

    A bientôt

    Karine

    1. Héloïse

      Merci Karine, je viens de voir: super!
      Je partagerai plus tard comme j’ai d’autres articles en cours 😉 mais je partage sur les réseaux!

  9. eletta

    Eh bien! Eh Bien! J’en apprends des choooses! En fait, NON sauf pour les osties…Tu as exprimé de façon magistrale tes souffrances d’adolescente, que tu as vaincues grâce à ton courage. Ils t’ont faite ce que tu es devenue, un être libre et responsable. Je suis fière de toi et je rends hommage à ta sincérité. ☺

    1. Héloïse

      Merci Maman 🙂 Je ne serais pas non plus ce que je suis, sans toi!
      Moi aussi je suis fière de toi et de la personne que tu es devenue ou redevenue.
      Bisous ♥

  10. matchingpoints

    Votre passage sur notre blog nous a incitées de venir vous voir
    et nous sommes ravies d’avoir fait votre connaissance

    1. Héloïse

      Merci pour votre visite les MatchingPoints 🙂
      À bientôt et bonne journée!

  11. Coline

    Salut Héloïse,
    La raison pour laquelle j’écris ce message est la suivante : j’a

  12. Coline

    Ok, je reprends…La raison pour laquelle j’écris ce message est la suivante : j’ai aussi mis en scène Blanche-Neige à l’âge de 8 ans en une après-midi, je voulais aussi être archéologue (non, non, pas égyptologue, archéologue), et je retrouve beaucoup de correspondances avec mon propre parcours.
    Voilà, c’est marrant…

    J’écris aussi sur le développement personnel mais dans un autre style.
    Sympa ton blog, tout de bon, love.

    1. Heloise De Smet

      Oh c’est amusant ces concordances Coline! Car je ne crois pas que ce soit très typique des enfants 😉
      Je file découvrir ton style alors!
      Merci pour la visite, à ++

      1. Andrea

        Salut ,je sui italien e je me touve a chiang mai,je lit ton message et je pense que tu pò faire qualche chose pour moi,je sper que tu me reponde pour une rbv,

  13. Carine

    Bonjour Héloise,
    J’espère te trouver bien.
    Comme tu es une de mes référence nutritionniste, j’aimerai avoir ton avis sur le lait de vache. Parait-il que c’est néfaste pour la santé et que nous devrions le remplacer par d’autres types de lait. Ce serait apparemment mieux pour notre énergie et pour avoir moins de toxine.
    A plus tard.

    Carine

    1. Heloise De Smet

      Hello Carine,
      Oui, merci. Je nage un peu mais je garde la tête hors de l’eau 😉
      Me voilà toute honorée que tu t’adresses à moi : )
      Si tu sais te passer de lait de vache, je te le conseille en effet. Déjà tu n’en as pas besoin (ah oui, le calcium… mais tu en trouves ailleurs. Dans le Kale par exemple http://purenrgy.com/kale/) et ton corps n’est pas adapté pour le digérer. L’idée est celle-ci: une fois sevré, l’enfant boit-il encore du lait maternel? Non. Eh bien pourquoi donc boire du lait de vache.
      Si tu as besoin de lait (dessert, pudding…) utilise des laits végétaux. Je pense à l’amande, la noisette, le riz, l’avoine… Meilleur de gout et pour la santé 😉
      Bonne semaine Carine, à+

  14. Carine

    Merci Héloise,
    J’ai fais cette découverte il y a 3 jours!!! Tu imagines la chute d’une de mes croyances. Et moi qui oblige mes enfants à boire du lait pour leur croissance. Alors qu’il existe des sources de calcium bien plus digeste…
    Bonne fin de semaine à toi.

    1. Heloise De Smet

      C’est une croyance populaire, rassures-toi Carine 😉

  15. Marie Kléber

    Superbe présentation Héloïse, qui nous montre que la vie est faite de choix, qui nous mènent à un endroit puis à un autre, jusqu’à ce que l’on trouve la voie qui est faire pour nous.
    Cette description te ressemble parfaitement bien. J’aime aussi beaucoup ce passage du « on » au « je », un vrai bouleversement positif!

    1. Héloïse

      Au fait… Merci Marie 😉 ♥
      Un peu longue mais j’aime cette présentation 😉

  16. 在线工作

    站长果然是高手,非常非常的厉害。

  17. Laurence

    Bonjour Héloise,
    Je viens de commander réveil créatif MP3. J’ai réglé via PayPal, mais je n’ai pas le mot de passe pour le télécharger.

    Pouvez-vou me le transmettre.
    J’ai hâte de découvrir le produit.

    Merci d’avance
    Laurence

    1. Héloïse

      Bonsoir Laurence,
      Je t’ai envoyé l’info par e-mail ce matin au fait 😉 Merci et bonne fin de journée tout en détente ♥

  18. anita

    Coucou,
    Je viens de découvrir ton blog et je le trouve très joli et interessant car poste des articles interressants
    Je me suis abonnée pour ne plus rater tes publications
    Je t’invite à faire un saut sur le mien aussi et me suivre
    Sur ce je te remercie déjà et à très vite
    Anita
    https://femmeetinfos.wordpress.com

  19. Andrea

    Salut helois,tu e ancor a chiang mai,moi ce Andrea l’italien et je verement bisuen de te domander de chose,pas ici,a avec moi il y a ma famme,on pò se dinner un Rdv?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *