«

»

Mar 23

Imprimer ce Article

Quel est l’impact des croyances sur votre vie

le mentalTrop souvent, je rencontre des personnes pleines d’enthousiasme vis-à-vis de leur projet, foncer droit dans le mur sans raison apparente, se relever et tenter d’abattre ce mur à coup de pioche, convaincues que ce n’est qu’une question de temps et d’efforts. N’est-ce pas admirable ? bien sûr ! Toutefois, il y a un facteur dont on tient rarement compte et qui a pourtant un impact considérable sur notre vie, à savoir nos croyances. Or, nous croyons tous en certaines choses. La question capitale à se poser est donc la suivante : quel est l’impact de vos croyances ? Supportent-elles ou entravent-elles votre épanouissement ?

Pourquoi même se poser la question ?

Je vous réponds par une autre question (oui, c’est malin, je sais !) :  Est-ce que votre réalité actuelle correspond à celle que vous souhaitez ?

Peut-être que, malgré votre bonheur, il y a quelque chose que vous souhaitez réaliser et sur lequel vous bloquez sans raison apparente? Or, ce n’est nul part d’autre qu’en vous-même que vous trouverez la clé de la porte qui vous y mènera, et ce, au travers de ce que vous pensez, de ce que vous ressentez et de comment vous percevez le monde.

De vos croyances à la réalité

2c Castellfollit de la Roca - pontDès lors, en stimulant des croyances qui soutiennent vos efforts, vous serez plus proche de la personne que vous souhaitez devenir et vous obtiendrez plus facilement ce que vous voulez. Parce que votre réalité est créée à partir des choix que vous posez sur base de la vision que vous avez de la vie ; vision influencée par vos croyances fondamentales qui sont elles-mêmes déterminées par diverses sources de programmation. Ainsi : changez vos croyances et vous changerez d’attitude. Changez d’attitude et c’est votre vie qui changera !

Une même croyance peut limiter une personne et en soutenir une autre

Une croyance, en soi, n’est ni bonne ni mauvaise. Par contre, elle peut être limitative au sens où elle interfère avec votre bien-être ; quel qu’il soit. Cela signifie qu’une croyance n’est limitative QUE si elle VOUS limite. Ainsi, une même croyance peut servir les intérêts de l’un, mais desservir ceux de l’autre ! Ex : si vous êtes convaincu que sans diplôme, vous n’irez nulle part et que vous ne possédez aucun diplôme, vous devrez redoubler d’efforts pour y arriver, alors que si vous croyez en vos compétences (diplôme ou pas) vous y arriverez plus facilement. D’où cette question capitale Quel est l’impact de vos croyances sur VOTRE vie: supportent-elles ou  entravent-elles votre épanouissement ?

Faudrait-il déjà savoir identifier nos croyances…

Money is evil! Really?C’est vrai, et je vous ai déjà parlé des croyances limitatives dans un article sur les mèmes, ces « virus mentaux » transmis par les médias, les films… Alors voici quelques pistes compte tenu que les croyances trouvent leurs origines dans des sources très diversifiées (culture, éducation, environnement, expériences…)

  • Relevez les domaines de votre vie où vous rencontrez des difficultés + Notez ce qui vous traverse l’esprit lorsque vous y pensez: objections, sentiments ou émotions qui montent à la surface. Oubliez les excuses et objections, posez-vous la question: pour quelle raison profonde ne réalisez-vous pas ce projet?
  • Votre réalité se met en phase avec vos croyances, et vous expérimentez littéralement dans votre vie ce en quoi vous croyez. Du coup, pour vous, c’est la preuve que ce que vous croyez est vrai, et vous y croyez forcément d’autant plus. C’est donc en relevant vos pensées récurrentes et limitatives que vous trouverez les croyances qui sont à l’origine de vos épreuves, puisqu’elles reflètent vos croyances.
  • Approchez aussi les domaines de votre vie où vous avez du succès: qu’est-ce qui fait que d’un côté tout va bien, tandis que de l’autre c’est l’échec total ? D’une part, cet exercice va vous inspirer des pistes pour adresser les situations qui vous challengent, et d’autre part, vous allez repérer les croyances positives qui supportent votre identité.

C’est très bien tout ça, et puis je fais quoi ?

conditionnement mental télévisionRemplacer des croyances limitatives demande de la constance et la volonté de limiter les sources de programmations « négatives » tout en laissant plus de place aux programmations « positives ». J’en reparlerai, mais que feriez-vous si je vous disais qu’il existe un moyen simple et efficace de remplacer vos croyances limitatives par des croyances qui soutiennent vos efforts ?

J’utilisais un très chouette logiciel de programmation subliminale il y a quelques années et en changeant de computer, je n’avais pas renouvelé la licence. Très pratique pourtant: vous choisissez les affirmations proposées ou vous entrez les vôtres, vous définissez la vitesse, la couleur, etc. Avec mon background en hypnose, c’est le genre d’outil dont je perçois direct le potentiel! Bref, c’est votre programme télé positif 🙂

Et voilà qu’ils viennent de lancer une nouvelle version avec aussi une data base de sons pour se détendre ou au contraire retrouver son énergie! Je teste et je vous dirai quoi bientôt. Là, je teste pour la concentration et je dois stopper à un moment car ça marche trop bien LOL

Remettez-vous parfois vos croyances en question? Vous arrive-t-il de prendre conscience d’une idée récurrente et de souhaiter que vous pourriez vous en débarrasser parce qu’elle ne vous rend pas service?

Héloïse De Smet

Code Name : PureNrgy. Sa devise : libre d’être. Sa mission : épanouir le monde un coeur à la fois. Ses valeurs : liberté, responsabilité, authenticité, amour. Ses atouts (à part un charme fou) : sérénité, vision holistique, super coach & thérapeute en épanouissement personnel. Ses armes fatales : état modifié de conscience, reprogrammation mentale & énergétique. Pêché mignon : les mangues.

Lien Permanent pour cet article : http://purenrgy.com/quel-est-l-impact-des-croyances-sur-votre-vie/

(20 commentaires)

5 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Une Porte Sur Deux Continents

    Excellent billet Héloïse ! Si nos croyances correspondent à notre « moi intérieur », elles participent alors selon moi à notre bien-être et sont donc en accord avec nous-mêmes. C’est une bonne façon d’identifier les croyances « importées »; celles que l’on suit parfois pour correspondre à un moule social par exemple. Le plus nos croyances sont bénéfiques pour notre vie, le plus elles correspondent à notre bonheur, tant qu’elles n’entravent pas celui des autres. C’est comme ça que je vois les choses… Bises ♥
    Une Porte Sur Deux Continents Articles récents..Pastel gourmandMy Profile

    1. Merci Nathalie 😉
      C’est ainsi que je le perçois aussi, si l’on se sent en harmonie avec la croyance, c’est qu’elle nous convient. Même si certaines sont « importées » comme tu dis, car parmi elles il y en a de très positives aussi.
      J’aime que tu précises « tant qu’elles n’entravent pas celui des autres. » 😉
      Bises et bonne semaine!

  2. eletta

    J’aime beaucoup ce billet sur les croyances Héloïse. Mais encore faut-il se trouver dans le cas d’avoir à les identifier, pour savoir comment nous réagirions (en réalité☺). Or, il se fait que suis en train de les expérimenter et elles correspondent à la perfection avec ma philosophie de vie à un point tel qu’elles me surprennent par leur simplicité ☺…

    1. Merci 😉

      Oui, ce n’est une nécessité de devoir les identifier. Mais c’est utile pour celui qui bloque sur un projet, par ex, sans comprendre pourquoi: voir quelles sont ses idées à ce sujet (ex: « je n’y arriverai jamais ») et s’il y a une croyance limitative (ex: « je ne suis pas assez intelligent » ou « je ne mérite pas de réussir »). Si pas: tant mieux!

      Pour la partie « pour savoir comment nous réagirions »: je ne comprend pas… réagir à quoi? aux croyances? elles sont en nous => c’est nous qui réagissons à elles, elle nous guide, et on ne les remet pas en question. 😉

      C’est joliment dit ça  » elles correspondent à la perfection avec ma philosophie de vie à un point tel qu’elles me surprennent par leur simplicité » ! Je souhaiterais que ce soit le cas pour tous, car c’est l’idée bien sûr que: nos croyances correspondent à notre philosophie = à notre soi, notre être (comme Nathalie exprime à sa façon + haut en fait) et finalement, elles sont simples.
      Malheureusement, il est illusoire de « croire » que l’on est à l’abri de croyances limitatives. Ce qui importe, c’est de le savoir et de prendre conscience de leur existence, de sorte à ce qu’elles n’aient plus le même impact 🙂

      Biz

  3. Thalie

    Bonjour, Héloïse
    Billet super intéressant ! Les croyances, un grand sujet !! selon moi. J’avais acheté un bouquin à ce sujet, pas évident à lire, à comprendre. Pour moi il y a les croyances positives qui nous pousse en avant, et là youpi !!
    Mais il y a les croyances négatives, et là.. dur dur de s’en débarrasser. Pour moi, elles me viennent d’un héritage familial, éducatif.
    J’attend la suite avec grande impatience, joli fin de dimanche et grosses bises,

    1. Coucou Thalie,
      Merci : ) Tiens du quel s’agit-il? Je ferai un jour un billet au sujet d’un livre « incroyable » sur les croyances 😉 mais je l’ai moi-même mis en « pause », car je l’ai reçu au moment où j’écrivais mon chapitre sur les croyances et de le lire m’a déjà fait ajouté 2-3 citations du livre! LOL
      Je vois en tout cas que tu as bien cerné le sujet, c’est exactement ça!
      On en hérite pas mal et comme elles font partie de soi, on ne pense pas à les évaluer. Du coup, autant certaines nous poussent vers le haut, autant d’autres nous tirent vers le bas…
      à++
      Bises et bonne semaine!

  4. Fabrice

    Bonsoir mon amie Belge virtuelle,

    bien longtemps que je ne suis pas passé par ici te faire un coucou. J’avais un gros break à faire dans ma vie, comme je te l’avais expliqué. Là je me remets doucement au travail, à mes trucs, mais d’un point de vue plus générique ou généraliste.

    Ce que tu sais qui me mine esprit et vie m’obligeant à revoir nombre de mes copies, me voici ainsi dire case départ.

    Comme dans le bon vieux temps, tes sujets collent avec mes moments de vie. On ne va pas cahnger une équipe qui gagne.

    Mes croyances quand je lis ton billet, vont à l’encontre de la conscience collective. Je pense sincèreemnt que du coup, elles n’ont pas suffisamment de force pour contrer ou se faufiler dans ce brouhaha issu de la Noosphère.

    Je m’explique, actuelleemnt j’ai des choses qui prennnet du plomb dans l’aile malgré qu’il y a peu de temps c’était plutôt envisagé de manière positive. Et je ne vois absolument pas en quoi ma responsabilité en tant que possesseur de mes croyances et de mes convictions ont à voir avec le problème. A savoir que la décision dépend d’un tiers qui s’appuie sur une décision issue d’une conscience collective, tout du moins de croyance appartenant à un groupe différent et totalement indépendant de tout contact avec moi.

    Que je pense que la décision du dit groupe soit bonne ou mauvaise peu importe puisque nous ne sommes et n’avons jamais été en contact, et que quelque part il ignore même que sa décision peut avoir un impact sur ma vie ou celle du tiers pré-cité.

    Nos convictions peuvent nous aider c’est indéniable, mais elles ne sont pas seules responsables de la réussite ou de l’échec de nous m^mee. Je crois que la conscience collective à son mot à dire aussi par là dedans, et qu’il est bien compliqué d’aller le faire entendre.

    Gros bisou

    PS : Désolé pour mes petites dyslexies et fautes de frappes etc .. tu en connais l’origine, et si je les repctifie, c’est renié ce qui se passe aujourd’hui c’est refuser cette forme d’évolution s’installant.

    1. Bonjour Fabrice,

      On se retrouve sur les ondes 😉

      Eh oui, ces situations de la vie qui nous renvoient à nous-mêmes et justement à ces croyances: qui suis-je, quelle est ma vision du monde et de la vie, quel être suis-je en train de devenir, mes actions reflètent-elles la personne que je dis être ou celle que je suis…

      Je comprends fort bien ce que tu expliques et le lien avec la conscience collective, comme Morphéandra le fait remarquer aussi plus bas. Cette conscience collective, c’est « nous » mais c’est aussi « moi + eux » 😉
      Nous pouvons l’influencer comme elle peut nous influencer. Toutefois, tout étant énergie (scientifiquement et métaphysiquement parlant), la conscience collective* représente aussi une partie de la réalité que l’on s’est créée…

      Du reste, depuis que j’ai accepté la responsabilité totale de ma vie, je m’en suis trouvée libérée et « en charge », ce qui facile grandement les choses lorsque l’on veut manifester certaines choses.

      Désolé? Allez Fabrice, c’est moi qui te dit merci d’être passé et de partager ton idée 🙂
      Courage, bises

      * avant-première (lol) pour mieux détailler mon point de vue via extrait de mon chapitre (des 7 clés de la liberté d’être) sur les croyances où j’adresse la conscience collective « Il faut tenir compte de la conscience collective formée par l’ensemble de chaque conscience individuelle. Or, comme vous le savez, l’ensemble ne se réduit pas à la somme de ses éléments. Nous vivons peut-être individuellement mais nous sommes tous connectés d’une façon ou d’une autre. Nous habitons la même planète, le même pays, nous appartenons à la même famille, nous partageons les mêmes idées ; en partie parce qu’elles se propagent et deviennent la norme. Ensemble, nous créons le monde grâce à ces pensées qui forment ce réservoir que l’on nomme la conscience collective. Certains s’écrient parfois, « la guerre dans tel pays, la famine ailleurs, etc., c’est bien réel ! Je n’invente rien quand même ! Or, ce n’est pas cette réalité-là que je veux ». En effet, nous partageons un monde dans lequel se côtoient autant de sous-réalités qu’il y a d’individus et nous rêvons d’un monde parfait – ce qui en soi est déjà relatif – tout en refusant l’imperfection dont l’existence est une nécessité dans un monde de relativité ; que serait la nuit sans le jour…
      En ce qui concerne l’abondance, dans certains contextes – politique, économique ou social – la conscience collective n’est malheureusement pas toujours des plus prospères. D’autant plus lorsque le peuple est maintenu dans un état de peur et de dépendance face au pouvoir en place. Alors qu’au niveau individuel, lorsque ces mêmes personnes découvrent un moyen d’améliorer leurs conditions de vie, ils le saisissent et se donnent à fond. C’est en tout cas mon observation auprès de relations issues de pays dits « sous-développés », où l’esprit d’entreprise est fortement présent et la gratitude pour les opportunités offertes bien réelle !

      L’information, quelle qu’elle soit, trouve toujours un moyen de circuler, et en touchant une personne à la fois, elle se multiplie jusqu’au point de changer collectivement notre conscience. C’est ce qui explique aussi comment nous savons des choses sans même les avoir apprises. Je pense au phénomène du « centième singe » dont l’expérience, dans les années cinquante, aurait montré que lorsqu’un certain nombre devient conscient d’une chose en particulier, cette nouvelle prise de conscience peut se communiquer d’esprit en esprit. Dans la communauté scientifique, certains considèrent ce phénomène comme un mythe, pourtant d’autres expériences ont également montré des singes adoptant le même comportement après qu’un certain nombre ait acquis le comportement suscité bien qu’ils n’aient été soumis à aucun stimulus. Je pense entre autres à l’expérience des cinq singes souvent citée lors d’études traitant de la transmission sociale ou culturelle de comportements acquis. Nous avons tendance à rejoindre la masse, à penser et à agir comme nos semblables, souvent sans raison, sans savoir pourquoi, mais juste parce que…

      De même que, manifestement, plus il y a d’individus conscients de quelque chose ou partageant un même comportement ou encore une même perception, plus il deviendrait facile pour les autres d’apprendre ou de faire cela. Le scientifique Rupert Sheldrake a, par exemple, montré comment des écoliers avaient plus de facilité à apprendre la comptine la plus populaire des enfants japonais que d’autres chansonnettes japonaises peu connues, et ce, sans parler un mot de japonais. D’où l’importance, à mon sens, de veiller à véhiculer au maximum de l’information bienveillante. Rien que le fait de nourrir notre esprit positivement et de développer ainsi notre conscience et perception, nous influençons déjà les autres dans ce sens. »

  5. Morphéandra

    Bonjour Héloïse ,

    les croyances ne sont pas reponsables à elles seules du taux de réussite de notre vie …là , je suis d’accord avec Fabrice , la conscience collective , ou paradigme-on parle également de champ morphique-a son mot à dire …et puis , les échecs existent aussi pour nous faire avancer …c’est de par nos erreurs-entre autres- que l’on apprend à évoluer …les aléas de l’existence se mettent sur notre chemin de Vie avec ce but précis …tout dépendra de la façon de réagir de chaque personne …ses croyances/convictions vont , certes , l’influencer , mais également les circonstances dans lesquelles cette personne se trouve …sans oublier , son bagage de Vie …moi , je crois que si quelque chose coince dans notre Vie , c’est qu’il y a une bonne raison à ça …peut-être que la Vie nous fait voir qu’on fait fausse route …

    Je te souhaite un belle journée lumineuse
    Bises

    1. Hello Morphéandra,

      En te lisant, je réalise avoir oublié un truc pour Fabrice ci-dessus, mais je réponds à ton commentaire qui le rejoint : ) Quand vous parlez chacun de « réussite » et lui d’échec, j’ai le sentiment que vous y accordez une connotation particulière. donc juste pour clarifier car je crois que le mot croyance est ici mal transmis ou compris:

      quand je parle des croyances qui ont un impact sur notre vie, que ce soit en nous poussant vers le haut, ou en nous tirant vers le bas…je le dis en percevant « la réussite » et « l’échec » de la même façon, et pas comme l’un étant « mieux » que l’autre.
      => bien sûr, je te rejoins entièrement: l’échec peut-être là pour nous apprendre quelque chose. Tout arrive pour une raison.

      Quand tu dis « tout dépendra de la façon de réagir de chaque personne » :
      En fait, je vous les choses ainsi: il y a ce qui est (une situation donnée) et ce que j’en fais (mon attitude).
      et mon attitude découle de ma vision de la vie, vision qui vient de mon esprit (ce que je pense = ce que je crois), qui vient de qui je « suis » (entendu que « je » fais partie du « tout », je suis une particule parmi tant d’autres. chaque élément étant unique et identique à la fois. le tout étant + que la somme de ses éléments.)

      donc, oui, il y a les « circonstances » mais ce qui importe = notre attitude dans ces circonstances 🙂
      et l’attitude, ben, c’est notre façon de penser (= croyances) 😉

      et le « bagage de Vie » c’est nos expériences qui nourrissent nos croyances 🙂

      les croyances, c’est aussi très positif, ce sont les fondations de notre maison 🙂

      Cela ne veut pas dire que l’on ne devrait pas remettre ses croyances en question. D’autant que bien souvent, les épisodes douloureux nous renvoient à nous mêmes et donc à nos croyances.
      En ce qui me concerne, je ne regrette rien et je suis contente de tout ce que j’ai vécu, même (ou surtout) le plus dur : )

      Je crois que tu es de cet avis aussi.

      Bises l’artiste & belle soirée de Pleine Lune

  6. Morphéandra

    Bonsoir Héloïse ,

    oui , la réussite et l’échec sont en fait les deux côtés d’une même médaille , tout comme le jour et la nuit …le yin et le yang …la Vie est ainsi construite que tous les « opposés » nous sont offerts afin de pouvoir en faire l’expérience , de mieux les vivre en somme …sans le froid nous ne savons pas ce qu’est la sensation de chaleur par exemple …il en est ainsi de toutes les polarités …
    je vois que tu connais Rupert Sheldrake …et le phénomène du « centième singe » …nombres d’auteurs prétendent que si assez d’humains adopteraient une nouvelle vision des choses , de la Vie , surtout dans le sens positif ,j’ajouterai moi-même holistique , cela créerait presqu’instantanément un nouveau paradigme , que d’aucuns qualifient de saut quantique …
    aucun regret …cela laisse songeur 🙂 j’aimerais en dire autant 🙂

    Bisous et belle nuit étoilée

    1. PureNrgy

      Bonsoir Morphéandra,

      Exactement : ) l’un permet d’expérimenter l’autre!

      En effet, il ne faut pas sous-estimer amplitude de l’esprit.
      Il ne faut qu’un degré de + pour faire bouillir l’eau…

      À partir du moment où l’on est heureux (dans l’idée d’être bien indépendamment du contexte), il n’y a rien que l’on puisse regretter, puisque l’on sait que chaque petite chose vécue a participé à « ce moment », à « qui l’on est ».
      L’autre jour, prise dans un jeu d’associations libres, un mot amenant une image, un souvenir, etc.. je rêvassais et je m’amusais à visualiser toute la chaine d’évènements en sens inverse d’un point à un autre. Je trouvais ça très comique de tisser cette toile et le fait de penser « ah oui tiens, si ça n’était pas arrivé, ceci non plus, et… »
      Alors, je suis certaine que tu peux ou pourras très vite en dire autant, puisque tout participe à ta vie 🙂 tout ce chemin parcouru et tu es toi-même, c’est génial, non?

      Bises, bon weekend 😉

  7. NéO~

    Beau Jour Héloïse ,

    En cours de Cheminement , au gré de bien des Ondes ,
    je retrouve en ce Monde , quelques échos résonnants ,
    Hors croire au fil du Temps , donne du sens en seconde ,
    Où l’énergie Abonde , le coeur lui va de l’Avant .
    ~
    Cerner l’accomplissement , nous vaut de l’effort en ronde ,
    C’est notre essence Profonde , connaître son soi vraiment ,
    Le Tout naturellement , au positif inonde ,
    Son cours d’idées fécondes , utiles au développement 🙂
    ~
    NéO~
    ~
    Belles Fêtes & Bon rayonnement

    1. Heloise

      Hello L’Ami NéO !

      Te voilà de retour, avec de superbes photos je vois! J’adore les arbres 🙂

      Tes mots rendent à merveille l’essence du sujet, merci!

      Bises printanières 😉
      Héloïse

  8. Jean-Charles

    Héllo Héloïse,

    « …c’est votre programme télé positive »

    Tiens, ça c’est une idée. Ça nous changerait de la télé poubelle actuelle.
    Bon, là je suis médisant parce que j’en ai plus de toute façon.
    Bon, sorry, je m’égare 😉

    En tout cas, merci pour cette passionnante réflexion sur les croyances.

    Nous créons notre propre réalité, j’en suis convaincu.
    C’est la raison pour laquelle, il vaut mieux effectivement s’imprégner l’esprit de clichés positifs.
    Dans un premier temps, se fixer des buts abordables, puis progressivement, monter la barre un peu plus haut.
    Vouloir faire le grand écart du jour au lendemain risque d’être, même en forçant vraiment plutôt douloureux 😉

    Nous ne pouvons pas changer le monde qui nous entoure, cela demanderait beaucoup trop d’énergie quand bien même cela resterait possible.
    Par contre, nous avons la liberté de choisir.
    Choisir de réagir de telle manière à un événement au lieu de subir en s’enfermant dans une attitude fataliste qui serait pire que tout.

    Je sais, cela peut paraître paradoxal, mais lâcher prise en réduisant l’importance d’un désir, en acceptant à l’avance son éventuel échec (attention : pas en y pensant constamment) fait qu’au final nous obtenons ce qui nous convient vraiment, souvent même au-delà de nos espérances.

    Il suffit d’agir et d’être patient.
    Nous sommes dans un monde de matière, les choses évoluent lentement ici-bas 😉
    Enfin maintenir le cap au quotidien, c’est essentiel.

    Bises Héloïse, bon week

    1. Heloise

      Bonjour Jean-Charles,

      Je me suis aussi passée de télé longtemps. Ici, on vient de mettre la numérique mais je n’ai pas encore regardé en fait. Toutefois, je suis quelques séries sur le pc. Lire est tout de même plus « nutritif » 😉

      Tu as raison: step by step, sinon on y croit pas assez que pour y arriver et du coup on y arrive pas du tout.
      100% avec toi: libre de choisir : )

      Très bon point que tu relèves avec le lâcher prise par rapport au résultat final. En s’attachant moins au résultat, souvent on obtient plus que demandé : ) Je n’avais pas pensé à le préciser dans mes textes sur les objectifs, etc.. pourtant c’est comme ça.

      Oui, on n’en est pas encore au stade « claque des doigts et à toi la ferrari » lol
      Sur un autre article (logiciel subliminal) Morphéandra vient de me poser cette question justement « quant à Gregg Braden , je connais un peu sa vision …selon lui , la prochaine étape dans l’évolution humaine sera celle de la création instantanée !à savoir que nos pensées et nos paroles vont se manifester automatiquement !! tu crois cela possible ? » héhé 😉

      Merci pour ton partage très pertinent!

      Bon début de semaine, biz

  9. Jean-Charles

    Aie, si nos pensées et nos paroles vont se manifester automatiquement, je crains que mon voisin devine ce que je pense réellement de lui 😉

    Sans rire, je crois que nous sommes très loin d’avoir fait le tour du potentiel humain.
    L’évolution est en marche…

    Sinon j’ai particulièrement apprécié en avant première 🙂 l’extrait de ton futur ouvrage.

    Ce que tu développes est vraiment très intéressant.
    Je crois que le champ de l’inconscient collectif est une source d’information inestimable puisque universelle.
    Comment y accéder reste encore un mystère.
    Mais nous aurons certainement l’occasion de disserter plus amplement sur ce sujet une autre fois.
    Pour l’heure, je te retourne également le compliment, tu as aussi une très belle plume.

    Au plaisir de lire la suite donc 🙂
    Jean-Charles Articles récents..La voie du TaoMy Profile

    1. Heloise

      Hey Jean-Charles,

      LOL

      Très juste, l’évolution est en marche, en fait s’est-elle jamais arrêtée…

      Je crois que l’on y a plus facilement accès qu’imaginé, à ce champ donc.
      Parfois, je partage des évènements ou informations « à distance » sans savoir pourquoi ni comment, c’est très limité, mais notre limite est mentale, si on est ouvert à l’idée, je pense que l’info circulera aussi bien que l’eau de la rivière qui coule vers un lac, un fleuve ou l’océan…
      Un mystère comme tu dis…

      Merci pour le compliment 😉

      Passe un excellent weekend, bises

  10. Maxime

    Bonjour Héloïse,
    Je découvre ton article sur les croyances que je trouve magnifique et tellement juste.
    Il se trouve justement que mon rapport aux croyances devient de plus en plus profond.
    Cela fait des années que j’ai entendu parler de ce concept mais il n’y a que peu de temps que j’en mesure l’importance que ce sont elles qui me créent ma réalité.
    D’où un travail très profond depuis 3 mois sur ce thème.

    Vis une merveilleuse semaine.
    Maxime
    Maxime Articles récents..Business3G : Co-créer l’AbondanceMy Profile

    1. Héloïse

      Bonjour Maxime,
      Les croyances sont nos fondations, elles nous supportent ou pas…
      Pour moi, c’est le travail le + important qu’un individu puisse accomplir sur et pour lui-même.
      A ta liberté… d’être!

  1. Moins de stress au quotidien: vivez au présent & adoptez l'attitude vacance! • PureNrgy.com

    […] idée vous prive du bien-être que peut apporter la détente, le silence, le calme : trouvez cette croyance limitative et […]

  2. Découvrez le logiciel Subliminal Power • PureNrgy.com

    […] seront favorables, d’autres viendront nourrir des idées limitatives. Or, nous l’avons vu : vos croyances ont un impact considérable sur votre vie puisqu’elles motivent vos choix ; choix qui font votre […]

  3. Les habitudes des gens heureux • PureNrgy.com

    […] se libèrent des croyances limitatives, c’est-à-dire celles qui ne leur servent pas. (Ils choisissent aussi leurs sources […]

  4. Plus d’abondance en libérant vos croyances limitatives • PureNrgy.com

    […] – c’est son nom, oui. Excellente question ! Parce que s’il est facile de pointer du doigt les croyances limitatives, lorsque l’on n’obtient pas ce que l’on veut (meilleur job, relations épanouies, meilleure […]

  5. Quand la pensée positive échoue… • PureNrgy.com

    […] culpabilisez à l’idée des répercussions autour de vous ou vous nourrissez en même temps la croyance limitative que vous ne méritez pas cela. Et certes ces croyances peuvent être héritées, mais ça revient […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse